Contrat de plan État-région Centre-Val-de-Loire : 230 millions d’euros pour le POLT

  • limousin-en-tgv.over-blog.com
Contrat de plan État-région Centre-Val-de-Loire : 230 millions d’euros pour le POLT

Après les Pays de la Loire, la Bourgogne, la Bretagne et le Languedoc-Roussillon et avant les deux Normandie, l’Ile-de-France et le Poitou-Charentes dans les prochains jours, Manuel Valls s'est rendu à Orléans, le 6 février 2015, pour signer le protocole d’accord du contrat de plan État-région Centre-Val-de-Loire. Sur la période 2015-2020, l'État mobilisera au total 623 millions d'euros de crédits pour cette région.

Pour le Centre-Val-de-Loire, l’État mobilise 362 millions d’euros. S’y ajoutent les crédits de la région, d’un niveau équivalent, et le concours des conseils départementaux et des intercommunalités.

Avec les nouveaux CPER, le Gouvernement a souhaité mobiliser et coordonner d’autres sources de financement. Certains opérateurs de l’État seront parties prenantes des CPER : l’Ademe, les agences de l’eau, mais aussi le programme des investissements d’avenir. Pour la région, les crédits "hors CPER" représentent près de 261 millions d’euros, dont une part très importante en faveur du très haut débit.

A terme, ces 623 millions de crédits de l’État généreront un effet de levier correspondant à près de 2 milliards d’euros d’investissements pour accompagner le développement du Centre-Val-de-Loire.

Le CPER Centre-Val-de-Loire se fixe deux grands objectifs : la cohésion du territoire et l’emploi. Détaillés par le Premier ministre, les projets majeurs s’articulent autour de 4 priorités :

  1. Les projets ayant trait aux transports visent à moderniser les axes ferroviaires et routiers. Un investissement de 230 millions d’euros est consacré, entre autres, à la modernisation de la ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse. L’État interviendra aussi aux côtés de la région pour la modernisation de lignes régionales : la ligne Chartres-Orléans permettra notamment de ré-ouvrir la connexion directe au port de Rouen et de relier la première région céréalière d’Europe à une façade maritime. Plus de 118 millions d’euros seront également fléchés vers les axes routiers : réaménagement de l’échangeur de Blois ou encore de la tangentielle d’Orléans.

http://www.gouvernement.fr/contrat-de-plan-etat-region-centre-val-de-loire-faire-avancer-les-projets-de-territoires-c-est-faire

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog