POLT : la communauté d'Agglomération du Grand Guéret vote pour son maintien et la réouverture de la ligne Bordeaux-Lyon

  • limousin-en-tgv.over-blog.com
POLT : la communauté d'Agglomération du Grand Guéret vote pour son maintien et la réouverture de la ligne Bordeaux-Lyon

MOTION POUR LE MAINTIEN DE LA LIGNE PO(L)LT AVEC DES DESSERTES CREUSOISES…
…ET POUR LA REOUVERTURE RAPIDE DE LA LIGNE BORDEAUX – LYON VIA GUERET
Conseil Communautaire du 9 avril 2015 – Communauté d’Agglomération du Grand Guéret
--------------------------------

Rapporteur : M. le Président
Vu les préconisations de la SNCF auprès de la Commission parlementaire Duron missionnée pour réfléchir aux Trains d’Equilibre du Territoire (TET), préconisations portant notamment sur la future desserte de la ligne PO(L)LT (Paris-Orléans-La Souterraine-Limoges-Toulouse) laquelle n’aurait plus Toulouse mais Brive-la-Gaillarde pour terminus,
Vu les préconisations concomitantes de suppression de nombreuses dessertes intermédiaires dont celle de la gare de La Souterraine, pourtant régulièrement fréquentée par de nombreux voyageurs dans l’un et l’autre sens, suppression qui ferait de la Creuse un département totalement sacrifié par toute desserte ferroviaire grandes lignes dans le sens Nord-Sud,
Vu l’ajournement de la réouverture de la ligne Bordeaux - Lyon via Limoges, Guéret et Clermont-Ferrand à l’année 2017 et le risque de suppression pure et simple de cette ligne où de nombreux Trains Express Régionaux (TER) ont été positionnés au détriment de l’ancien Corail Rapide dit « Ventadour »,
Vu par ailleurs l’intention annoncée, si la ligne Bordeaux - Lyon devait être maintenue, de supprimer malgré tout toute desserte en gare de Guéret, ce qui ferait de la Creuse un département totalement sacrifié par toute desserte ferroviaire grandes lignes dans le sens Ouest-Est,
Vu l’investissement de 450 millions d’euros sur les dix dernières années et l’engagement actuel d’un milliard d’euros sur les infrastructures ferroviaires du PO(L)LT (ainsi que l’achat de nouveau matériel roulant) qui paraissent incompatibles avec une logique de suppression de dessertes et d’affaiblissement du service public ferroviaire de cette même ligne,

Considérant que des logiques de rentabilité financière inacceptables et incompatibles avec la notion de service public président à une telle opération :
* transformation de lignes nationales (TET notamment) en lignes interrégionales (TER) afin d’en transférer la gestion aux Régions,
* logique visant à décourager les usagers des lignes PO(L)LT et Bordeaux-Lyon pour les inciter graduellement à utiliser des lignes régionales ou interrégionales annexes (POCL par exemple) ou pour favoriser des lignes à grandes vitesse inutiles et coûteuses (projet de LGV Poitiers-Limoges),
* « tronçonnage » de lignes au seul motif de la fréquentation des gares et des trains sans considération aucune pour le développement territorial et humain qui découlent et dépendent des dessertes existant
es,

Par ces motifs, les élus de la Communauté d’Agglomération du Grand Guéret réunis en assemblée délibérante,

Mettent en garde les autorités dirigeantes de la SNCF contre toute volonté de rupture d’un service public ferroviaire qui est indispensable au développement économique et à la dynamisation démographique de leur territoire, et rappellent que la Creuse, terre de résistance à l’arbitraire et de profond attachement à la préservation des services publics sait se mobiliser et faire entendre fortement sa voix lorsqu’elle est déconsidérée et sacrifiée au prix de logiques financières mortifères,

Demandent au Président de la République, au Premier Ministre et au Secrétaire d'État auprès de la ministre de l'Écologie, en charge des Transports, de la Mer et de la Pêche, d’intercéder sans délai pour que soit abandonnée sine die cette position inique de la SNCF autour des axes PO(L)LT et Bordeaux-Lyon si elle devait se confirmer,

Rappellent au Président de la République ses déclarations de janvier 2015 (« […] il faut aussi une modernisation des grandes lignes et notamment de la ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse »…) et l’enjoignent de respecter ses engagements et intentions pour ne pas qu’entre LGV à l’Ouest et POLT vers Brive mais sans desserte creusoise au Sud, la Creuse soit le grand oublié des infrastructures ferroviaires en Limousin et le département de France le plus sacrifié en termes de dessertes grande lignes dans ses gares,

Exigent des autorités de la SNCF
* l’engagement formel d’un maintien de la ligne PO(L)LT avec une desserte régulière de la gare de la Souterraine
* la réouverture la plus rapide possible de la ligne Bordeaux – Lyon comprenant une desserte régulière de la gare de Guére
t.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog