POLT : Entretien du réseau ferroviaire

  • limousin-en-tgv.over-blog.com
POLT : Entretien du réseau ferroviaire

Alors que le trafic va être interrompu sur la ligne POLT durant ce long week end pour des travaux de maintenance prévus au calendrier 2015, le président de SNCF Réseau assure dans les "Echos" de ce jour "que si le réseau de la SNCF continue de vieillir, le service se dégradera"

On ne peut que souscrire à cette affirmation qui traduit une évidence.

Entretien avec Lionel Steinmann :

».Quel est l'enjeu du contrat de performance que vous êtes en train de négocier avec l'Etat ?

Ce contrat est fondamental pour SNCF Réseau, car il va déterminer les investissements qui seront alloués dans les années à venir pour le renouvellement et la modernisation du réseau ferroviaire. Or celui-ci reste sous pression, comme l'ont montré plusieurs rapports ces dernières années, publiés avant ou après l'accident de Brétigny de juillet 2013. L'âge moyen de nos aiguillages est par exemple de 30 ans, contre 17 en Allemagne. Et celui de la partie la plus structurante du réseau est passé de 17 à 23 ans sur les deux dernières décennies. Un effort considérable a été fait ces dernières années pour freiner ce phénomène, auquel s'est ajouté un plan spécifique à la suite de Brétigny, mais ces mesures doivent être amplifiées.

Le point central des discussions avec l'Etat porte sur le volume de travaux de renouvellement des infrastructures. Dans les réseaux qui fonctionnent bien, le renouvellement représente les deux tiers des budgets de la maintenance, le tiers restant étant consacré à l'entretien courant. Notre volonté est d'atteindre cette proportion. Une partie du chemin a déjà été fait : à la fin des années 2000, les investissements de modernisation ne représentaient qu'un tiers de l'enveloppe ! L'effort consenti ces dernières années a permis de porter ce budget à 2,5 milliards d'euros par an, contre 2,2 milliards pour la maintenance courante. Mais cela reste insuffisant. Les Allemands, par exemple, vont porter leur budget de renouvellement de 3 à 4 milliards par an. Et ils changent 2.000 aiguillages chaque année, quand nous en renouvelons 400. La France doit suivre ce chemin.

Où trouver les moyens supplémentaires

Par redéploiement et pas dans les caisses de l'Etat ! SNCF Réseau consacre 2 milliards par an au développement du réseau, en finançant ou en cofinançant les nouvelles lignes à grande vitesse qui seront inaugurées en 2017. Passé cette date, ce volume d'investissement va baisser. Nous proposons qu'une partie de la baisse soit affectée au renouvellement. La nécessité de moderniser le réseau du quotidien est un principe fortement soutenu par les pouvoirs publics. La question est de savoir où on place le curseur. Elle se pose pour les années à venir, car nous sommes actuellement au maximum de nos capacités de production, et nous avons même été contraints de différer un certain nombre de chantiers de modernisation qui étaient prévus cette année (voir ci-dessous).


En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/journal20150522/lec2_industrie_et_services/02182800261-jacques-rapoport-si-le-reseau-de-la-sncf-continue-de-vieillir-le-service-se-degradera-1121692.php?VCJwFuKWlGLtFx8j.99

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog