Trains d'Equilibre du Territoire : le Groupement des Autorités Responsables des Transports donne son point de vue sur la feuille de route du Gouvernement

  • limousin-en-tgv.over-blog.com
Trains d'Equilibre du Territoire : le Groupement des Autorités Responsables des Transports donne son point de vue sur la feuille de route du Gouvernement

Les élus du GART* réagissent à la feuille de route du Gouvernement pour les TET

8 juillet 2015. Les élus du GART ont pris connaissance de la feuille de route pour un nouvel avenir des Trains d’Equilibre du Territoire.

  • Le GART se félicite de la confirmation par le Ministre du fait que l’Etat va désormais assumer pleinement son rôle indispensable d’AOT.
  • Face à l’urgence d’une situation qui n’a cessé de se dégrader depuis plusieurs années tant du fait d’une offre commerciale défaillante que d’infrastructures à bout de souffle et de matériels roulants obsolètes, le Gouvernement a décidé d’investir dans la modernisation des TET. Le GART se félicite de l’annonce de 3,5 milliards d’€ d’investissements en matériels et infrastructures.
  • Tout en reconnaissant l’important travail de la commission présidée par Philippe Duron, le GART avait regretté une insuffisante prise en compte des besoins des territoires. Ces regrets se transforment en une véritable déception à la lecture de la feuille de route. En effet, alors que les associations d’élus représentants la diversité des territoires concernés étaient représentées au sein du comité de suivi des TET, notamment par le GART, il faut regretter que le conseil consultatif qui sera présidé par le Secrétaire d’Etat aux Transports et à la Mer n’associe à l’Etat et aux représentants des usagers que les Présidents de Régions. Si la compétence des régions comme AOT du ferroviaire régional est incontournable, il n’en reste pas moins que les agglomérations, responsables de la mobilité urbaine, ont un rôle indispensable et de premier plan dans le domaine de l’intermodalité sans laquelle les TET rénovés ne sauront pas trouver une nouvelle clientèle.

De plus, les élus des agglomérations, pratiquant concrètement les délégations de service public dans le domaine du transport urbain depuis plusieurs décennies pourraient apporter utilement cette expérience au sein du comité consultatif.

Les élus du GART, demandent donc au Ministre de revoir sa copie de façon à ce que cette feuille de route qui, rappelons-le, intègre des avancées positives, ne succombe pas à la tentation d’un entre soi réducteur et donc contre-productif.

* 271 collectivités territoriales adhèrent au GART : la quasi-totalité des agglomérations ayant un réseau de transport public (193), ainsi que 57 départements et 21 régions dont le STIF.

Dont le Limousin, la Haute-Vienne, la Corrèze, la Creuse, Brive et Limoges.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog