LGV Poitiers-Limoges : le discours de François Hollande, manière Nouvelle République

  • limousin-en-tgv.over-blog.com
LGV Poitiers-Limoges : le discours de François Hollande, manière Nouvelle République

Hier, la Nouvelle République nous gratifie d'un article dont on se demande bien où elle a trouvé les éléments rapportés .

Ils ne correspondent absolument pas aux propos tenus samedi dernier à Tulle mais reprennent ceux qui avaient été prononcés bien à Tulle...mais un an plus tôt....Comme quoi la presse peut être à la pointe de l'information !

Ecoutons et lisons François Hollande à Tulle le 16 janvier 2016 lorsqu'il parle de la LGV :

http://www.dailymotion.com/video/x3ngsma

Vous m’avez interrogé sur un autre sujet : le désenclavement du territoire. C’est un sujet que je connais depuis trente ans au moins. Il y a eu des progrès, convenons-en : autoroutes, aéroport mais il y a encore ce problème du ferroviaire. Alain ROUSSET a dit qu'il y était attentif, que le maillage régional répondra au mieux aux besoins de mobilité. Il est à la tête de la plus grande région de France, il aura donc à gérer un réseau de transport important - mais l'Etat doit également faire son devoir. La ligne à grande vitesse entre Poitiers et Limoges est inscrite, la déclaration d'utilité publique a été prise il y a un an, je l'ai moi-même décidée. Il y a des recours. Vous connaissez une décision où il n'y a pas de recours ? Il faut que la justice tranche car nous sommes dans un Etat de droit, mais parallèlement, nous devons préparer le financement et c'est ce qu’a proposé le Président ROUSSET. Une fois que les autorisations auront été données, que les études puisqu'elles sont inscrites dans le contrat de plan pour 42 millions d'euros auront été faites, les travaux pourront démarrer s'il y a les financements. Dans l’attente, il y a la modernisation des réseaux existants, qui est une priorité et pas simplement pour cette grande région. Ici, cela s'appelle le POLT. Brive aurait pu être citée mais sans doute que cela ne faisait pas une bonne agrégation. Un milliard et demi d'euros ont été inscrits sur dix ans pour renouveler la ligne, pour la rendre plus sûre, pour améliorer le confort du voyageur et donc la qualité du service. Ces sommes sont inscrites et je veillerai à ce que la SNCF puisse effectivement les utiliser pour que cela aille le plus vite possible. Je ne parle pas du train, je parle des travaux pour améliorer le confort.

Et maintenant lisons la Nouvelle République de ce jour :

Le président de la République, François Hollande, a redit son attachement au projet de LGV Poitiers-Limoges, samedi, à Tulle, lors de ses vœux aux Corréziens. « Les projets d'infrastructures peuvent contribuer au développement des territoires. C'est la raison pour laquelle le décret de déclaration d'utilité publique de la ligne à grande vitesse Poitiers-Limoges a été signé », a-t-il rappelé. « C'était une décision attendue depuis tellement longtemps que certains même s'en désespéraient. Elle ouvre la perspective d'une liaison TGV non pas simplement avec Paris mais avec les autres grandes villes de la future grande région : Bordeaux, Poitiers, Limoges. » Alors que la Région a annoncé qu'elle ne financerait pas ce projet, François Hollande a rappelé son président, Alain Rousset, à ses responsabilités : « Reste la question du financement qui devra être réglée, mais cela prendra sans doute du temps. C'est la responsabilité aussi des collectivités, avec l'État, avec la SNCF. " Alors on va attendre ? On va attendre encore très longtemps ? " C'est la question que beaucoup se posent. » Lui-même n'y a pas répondu.

http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Economie-social/n/Contenus/Articles/2016/01/19/POITIERS-LIMOGES-Hollande-soutient-toujours-la-LGV-2596133

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog