• limousin-en-tgv.over-blog.com

La question du jour sur FR3 Limousin"LGV Limoges-Poitiers : faut-il stopper le projet ?"

-

Jour après jour certaines questions posées restent futiles et n'ajoutent rien au débat : prendrez-vous votre carte de pêche cette année....faut-il rénover le matériel des trains intercités ?....

Soit les questions s' adressent à une minorité, ou appellent une réponse favorable ou négative selon de cas, mais en tout état de cause, elles n'ont aucun intérêt et aucune incidence sur des décisions dont la maîtrise appartient à d'autres.

-

Celle d'aujourd'hui est de cet acabit. Elle satisfera sans doute le public acquis à une conviction, ou celui du oui, ou celui du non, mais rien de plus.

-

C'est le genre de question qui entend s'appuyer sur l'idée de force citoyenne » ou sur la « résistance citoyenne », en opposant, de fait, le pouvoir de la rue, supposé « pouvoir réel », à celui des institutions.

C’est revenir au vieux clivage entre démocratie directe et indirecte.

Or, c’est bien par nos institutions politiques que nous vivons notre citoyenneté ! C’est par l’exercice d’une démocratie encadrée que le peuple est amené à s’exprimer et à décider.

Car le pouvoir de la rue, par nature instable et soumis aux volontés de quelques uns, ne saurait décider de l’avenir de ceux qui choisissent de ne pas s’exprimer dans la rue mais dans les urnes.

-

En ce qui concerne la LGV, elle reste inscrite dans la loi, la Déclaration d'Utilité Publique est prise. Seule la juridiction Administrative qui a été saisie est en mesure de l'annuler et de donner raison à ceux qui s'y opposent !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog