LGV : france bleu ou la déontologie à la petite semaine !

  • limousin-en-tgv.over-blog.com
LGV : france bleu ou la déontologie à la petite semaine !

On croyait qu'une certaine presse avait atteint le fond...

Mais qui aurait pu croire que les paroles d'une chanson d'Alain Souchon

s'appliquerait ...au Conseil d'Etat pour fonder ses décisions !

-

"Des tentatives de déstabilisation de part et d'autre qui étaient plutôt attendues puisque le Conseil d'Etat a pour habitude de prendre le pouls, d'être à l'écoute de la société et de tout ce qui se dit avant de prendre une décision. Décision qui concernant la LGV Poitiers-Limoges doit donc tomber ce vendredi 15 avril."

http:/https://www.francebleu.fr/infos/transports/semaine-cruciale-pour-la-lgv-poitiers-limoges-1460280725

-

Voilà bien une information qui en dit long sur le traitement de l'information, la manipulation qui en découle ou l'incompétence de ceux qui la donne.

-

De quelles tentatives de déstabilisation parle-t'on ? Qui a tenté de déstabiliser ?

-

Jusqu'à preuve du contraire, les proLGV ont pris leur plume pour demander au Président de la République de "soutenir l'utilité publique de ce grand projet". Ce qui revient à lui demander d'intervenir auprès des juges afin qu'ils n'annulent pas la DUP.

-

Les opposants et il faudrait parler de TOUS ont réagi à cette façon de faire, contraire aux valeurs de notre République.

-

Il s'agit alors, non d'une tentative de déstabilisation mais de dénoncer et de s'élever contre des pratiques indignes qui sont devenues courantes dans des milieux politiques qui pensent pouvoir tout se permettre, même ce qui est le plus répréhensible.

-

Quant au Conseil d'Etat, il va savourer, à n'en pas douter la formule : "avoir l'habitude d'être à l'écoute de la société et de tout ce qui se dit avant de prendre une décision !"

-

C'est oublier ou ne pas savoir que la Haute Juridiction a toujours le dernier mot en ce qui concerne le règlement des litiges entre l’administration et les administrés. Cette mission se double dès lors d’une fonction jurisprudentielle : il doit unifier le droit administratif.

Dans l’exercice de ses deux fonctions, consultative et contentieuse, le Conseil d’État veille à préserver l’intérêt général et l’efficacité de l’action administrative, tout en protégeant au mieux les droits des citoyens.

Il juge sur pièces en exerçant une instruction essentiellement écrite et c'est lui faire une injure grave que d'écrire qu'il prend le pouls de l'opinion publique avant de prendre une décision.

A n'en pas douter consulter les écrits de francebleu limousin ne risque pas d'influencer son jugement !

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog