LGV Poitiers-Limoges : Bernard Combes un souffle d'air pur !

  • limousin-en-tgv.over-blog.com
LGV Poitiers-Limoges : Bernard Combes un souffle d'air pur !

Le florilège des déclarations des déçus de la décision d'annulation de la DUP de la LGV-LP par le Conseil d'Etat témoigne de l'inconséquence d' auteurs qui s'égarent en mélangeant le rêve et la réalité ou, ce qui serait plus grave, qui ignorent les règles qui s'appliquent dans notre pays et méprisent ses institutions.

-

Heureusement, aujourd'hui à Tulle, Bernard Combes, proche du Président de la République et qui est également un de ses conseillers, a recadré le débat et a posé le véritable problème qui doit être traité.

http:http://france3-regions.francetvinfo.fr/limousin/lgv-limoges-poitiers-reaction-de-bernard-combe-l-arret-du-conseil-d-etat-976876.html

-

" Un Président ne va pas contre la décision d'un Conseil d'Etat"

-

Vous avez vu ça dans quelle république ,

Sûrement pas dans la République Française !

-

Si on repose une nouvelle DUP on la promène durant combien d'années ?

-

Et pendant ce temps les gens se déplacent comment ?

-

Le sujet est vraiment sérieux et il faut se poser avec tous les élus de la grande région et notamment avec ceux du Limousin pour trouver une solution alternative.

-

L'alternative c'est la ligne POLT et l'amélioration de la ligne entre Limoges et Poitiers et on peut singulièrement améliorer la situation.

-

Si on considère que la LGV est la seule voie, on revoit le problème mais je crains que ce soit très compliqué d'un point de vue politique et administratif.

-

Un discours plein de recul et de bon sens à mettre en parallèle avec :

-

Jean-Pierre Limousin (association de promotion de la LGV)

« S’il le faut, nous reverrons notre copie » « Les conclusions du Conseil d’Etat ne nous sont pas aussi désagréables qu’il y parait. D’abord , parce qu’elles reconnaissent le caractère d’utilité publique du projet. Ensuite, parce que leur contexte n’est plus celui d’aujourd’hui : désormais, il y a une Grande Région. Nous avons peut-être commis une erreur, la justification économique du projet était peut-être insuffisante, mais nous allons retravailler et nous représenterons une nouvelle DUP s’il le faut. Et ce n’est pas parce qu’une ligne grande vitesse ne finit pas au bord de la mer qu’elle est sans intérêt. »....A part que ce ne sont pas les bons interlocuteurs pour présenter la DUP

-

Alain Rodet, député PS de la Haute-Vienne

« C’est une tragédie pour le Limousin. Nous avons tant lutté pour obtenir la grande vitesse, et depuis si longtemps. Peut-être avons-nous pêché par dogmatisme... Il y a 490 rames de TGV en France qui desservent une centaine de villes. »

-

Jean-Claude Leblois, président PS du conseil départemental de la Haute-Vienne

« Il n’y a aucune une raison de se réjouir, car ceux qui ont porté devant le Conseil d’Etat des recours se sont opposés clairement à la poursuite du désenclavement nécessaire au développement de notre département. Ils en porteront la responsabilité. »....Un élu responsable... lui aussi qui fait abstraction du fait que :

-

"Juger, c’est trancher les litiges par le droit. Etre juge, c’est donc nécessairement se mettre au service de l’Etat de droit. Le juge assure la prééminence du droit comme régulateur des rapports sociaux. Et, dans le même temps, comme « puissance modératrice de la démocratie » selon l’expression de Pierre Bouretz, il limite l’exercice du pouvoir politique et prévient ou freine les dérives de celui-ci.

-

Émile-Roger Lombertie, maire LR de Limoges

« Le Conseil d’Etat vient d’envoyer un très mauvais signal à tout le Centre-Ouest de la France [...]. Huit départements, 2,5 millions d’habitants, des centaines d’entreprises sont ainsi directement touchées par une décision qui équivaut à rayer de la carte ferroviaire du XXIe siècle, et à rejeter dans l’ombre, des territoires déjà en proie à des difficultés économiques [...]. Cette décision illustre de façon tragique l’absence de volonté du président de la République [...].

-

Gérard Vandenbroucke, président de Limoges Métropole et vice-président PS de la région ALPC

https://www.facebook.com/gerard.vandenbroucke.758?fref=ts

extrait :

L'avis du Conseil d'Etat me paraît constituer un jugement à courte vue, en termes de rentabilité comptable immédiate."

Oubliant la rentabilité économique (c'est à dire, le fait que les recettes couvrent le dépenses sans avoir recours aux subventions ) et rentabilité comptable qui ne peut être immédiate parce qu'elle est le rapport entre l'accroissement de richesse (le résultat) et les capitaux investis.

-

Frédéric Soulier, maire LR de Brive

« C’est un enterrement de première classe. Mais notre territoire ne peut pas se passer du désenclavement par la grande vitesse, sinon il sera pénalisé pour les 50 prochaines années. Le POLT ne suffira pas à lui tout seul à irriguer notre région. Par ailleurs, le Conseil d’État parle de faible critère de rentabilité. Dans ce cas là, l’A89 ne se serait pas faite ! Désormais, seul le chef de l’État peut changer la donne. »....il faudra qu'il explique comment le territoire de la Corrèze sera irrigué par la LGV, assurément pas pour aller à Bordeaux où l'A89 est bien plus efficace entre Bordeaux et Brive, car quel farfelu ferait l'étonnant parcours Brive-Limoges-Poitiers-Bordeaux !

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog