Alain Rousset : les LGV de sa région et le POLT

  • limousin-en-tgv.over-blog.com
Alain Rousset :  les LGV de sa région et le POLT

TERRITOIRES D'INFOS

Invité: Alain Rousset

Diffusée le 20/05/2016
-

Sur Public Sénat, vendredi dernier c'était au tour du président de la région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes de s'exprimer sur les enjeux de la nouvelle région.

-

De nombreux problèmes ont été abordés, de la structure de la grande région aux problèmes financiers du Poitou-Charentes, de l'unification de la TIPCE aux besoins en auto-financement...
-
Les transports ferroviaires y ont trouvé naturellement leur place mais c'est surtout les lignes à grande vitesse qui ont retenu l'attention des journalistes présents puisqu' Alain Rousset, doit composé avec une majorité divisée en matière ferroviaire.

-

Ainsi, la poursuite de la LGV Paris-Bordeaux vers Toulouse et l’Espagne l’oppose aux élus Europe-Ecologie-Les Verts, avec qui il s’est uni entre les deux tours des régionales : "On a acté d’une divergence par écrit, mais Il y aura un juge de paix, c’est le succès de la LGV qui arrive à Bordeaux" .."Il y aura un gain de temps, un gain environnemental et ce ne sera pas fait au détriment des petites lignes qui au contraire, irrigueront et convergeront vers la LGV."

-

Autre point d’achoppement, le projet de barreau LGV Limoges-Poitiers dont la DUP a été annulée par le Conseil d’Etat. Il considère sur ce point que « La situation est critique mais qu'il faut se battre, car il ne s'agit pas d'un dossier à court terme mais d'un investissement sur un siècle" "On a la force du temps long et de l'action publique"

-

Il demande de faire du grand emprunt, un axe fort du financement des nouvelles infrastructures.

http://replay.publicsenat.fr/emissions/territoires-d-infos/invite-alain-rousset/206750

En mars dernier de passage à Brive il avait évoqué ses démêlés avec la SNCF et la ligne historique POLT :

-

Vous avez pris la décision de réduire la contribution de la Région à la SNCF de 2,7 millions d’euros. C’est œil pour œil, dent pour dent après, notamment, l’abandon de la rame TGV Brive-Lille ?

Je réagis à une entreprise qui a loupé le recrutement des conducteurs. On a vu se dégrader le service, on est sur un modèle économique intenable face à la SNCF. En plus, elle ne sait pas expliquer ses comptes. Je défends l’argent public et l’usager. C’est un bras de fer qui dure depuis longtemps. Seule la concurrence fera bouger la SNCF. Dans la notion de service public, le mot le plus important, c’est public.

Dans ce contexte, faut-il craindre pour les travaux du POLT ?

Heureusement cela n’a rien à voir avec la rénovation du POLT. J’ai confirmation de l’engagement du président de la République sur des sommes considérables. J’ai l’engagement du gouvernement sur l’acquisition de rames spécifiques TET.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog