Dordogne : Périgueux-Bordeaux en train en 1h 10 maximum

  • limousin-en-tgv.over-blog.com
Dordogne : Périgueux-Bordeaux en train en 1h 10 maximum

Le président du Conseil Départemental de la Dordogne veut que les Périgourdins bénéficient de la future ligne LGV Bordeaux-Paris. Pour cela, il a rencontré le président de la SNCF Guillaume Pépy pour lui demander notamment de réduire les temps de trajet entre le Périgord et la capitale régionale et que le plus grand nombre de périgourdins puissent bénéficier de la grande vitessse

-

Selon le président du conseil départemental "si l'ouverture de la LGV doit bénéficier à la capitale régionale, il importe que les territoires irrigués par le réseau TER ne soient pas laissés pour compte". Pour permettre aux Périgourdins de rallier Paris plus facilement, il faut donc réduire les temps de trajets entre la Dordogne et la capitale régionale.

-

Germinal Peiro a demandé à Guillaume Pépy que "les temps de trajets entre Bordeaux et Périgueux soient ainsi, ramenés aux environs de 1h à 1h10, comme ce fut le cas dit-il il y a une dizaine d'années".

Pour le département, les temps de parcours doivent également être diminués sur la ligne Bordeaux-Bergerac-Sarlat. Pour Germinal Peiro, " certains allers-retours doivent être optimisés afin de diminuer de manière significative les temps de trajet: au minimum 45mn pour un trajet de 2h45 entre Bordeaux et Sarlat."

-

En 2013 l'association Devlop'SO, militait déjà pour cet objectif et déclarait , : "Pour avoir des voitures TGV à Périgueux et procéder au désenclavement ferroviaire de la Dordogne, il faut renoncer dans l'immédiat à demander l'électrification de la voie unique Périgueux-Limoges et solliciter cet équipement de Périgueux à Coutras en urgence car la LGV arrive à Bordeaux en 2017."

Alors que le maire de Périgueux , Michel Moyrand, lui, multipliait les entretiens dans les ministères et auprès du chef de l'Etat et assurait "Je veux obtenir l'inscription de l'électrification de la ligne Périgueux-Limoges au contrat de plan 2014-2020" et le raccordement à la LGV Poitiers-Limoges , le TGV rentrera en gare de Périgueux en 2020" J'ai le soutien du président de la Région, Alain Rousset, et du préfet de Dordogne.

-

On peut constater, aujourd'hui qu'il n'a pas obtenu ce qu'il désirait et que l'annulation de la DUP de la LGV Poitiers-Limoges réduit à néant les espoirs de raccordement à la grande vitesse par Limoges.

La démarche du Président Germinal Peiro s'inscrit donc dans la logique d'un accès à la grande vitesse par Bordeaux

.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog