Patrick Jeantet, nouveau Président de SNCF réseau

  • limousin-en-tgv.over-blog.com
Patrick Jeantet, nouveau Président de SNCF réseau

Patrick Jeantet a été nommé officiellement, en Conseil des Ministres, à la tête de SNCF Réseau.

Les commissions du développement durable de l'Assemblée nationale et du Sénat avaient largement approuvé mardi sa candidature. Il était jusqu'alors directeur général délégué du Groupe Aéroports de Paris (ADP) .-

Il a recueilli 25 avis favorables sur 26 à l'issue de son audition à l'Assemblée, tandis qu'au Sénat, l'ensemble des 24 votants se sont exprimés en sa faveur.

-

Le président de la République avait proposé le 30 avril la candidature de M. Jeantet en remplacement de Jacques Rapoport, qui avait démissionné le 19 février pour "raisons personnelles".

L'Arafer, avait validé cette candidature le 11 mai après s'être opposé fin mars à celle de Jean-Pierre Farandou, l'actuel président de Keolis, filiale de la SNCF. L'Arafer avait invoqué un "doute légitime" sur son indépendance, au vu des "liens d'intérêts objectifs résultant de son parcours professionnel intégralement réalisé au sein du groupe SNCF".

-

Lors de son audition à l'Assemblée nationale, Patrick Jeantet a déclaré :

- que "la priorité absolue (pour SNCF Réseau, NDLR) est la sécurité ferroviaire".

"C'est à la fois l'exigence première et la valeur cardinale de la SNCF, elle nécessite un travail acharné qui n'est jamais terminé".

-

- que l'axe stratégique de développement du groupe passe selon lui par "la modernisation de l'outil industriel", et notamment par "la mise en place de systèmes informatiques modernes et robustes" en vue "d'automatiser les "process".

-

- que le second pilier de développement passe par un "recours accru aux partenariats industriels privés pour faire face à l'augmentation de la charge de travail liée à cette nécessité de modernisation du réseau" .

-

- qu'en "ce qui concerne la "Règle d'Or" dont l' objectif est la diminution de la pression de la dette, SNCF réseau continuera et accentuera si nécessaire la concertation avec les régions."

-

- que la culture de la transparence est à développer notamment en matière de comptes

-

- que la convention collective en cours de discussion est indispensable pour l'ouverture du réseau à la concurrence.

-

- que le Charles de Gaulle Express est incontournable pour un accès direct au centre de la capitale et que le financement de l'activité sera exclusivement supporté par les passagers aériens alors qu'il profitera à tous et améliora de façon significative le fonctionnement du RER B.

-

- que le lien entre l'ARAFER et SNCF Réseau sera conforté et développé en vue de l'arrivée de la concurrence.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog