La Gare d'AUSTERLITZ : Un projet de rénovation SNCF- Ville de Paris

  • limousin-en-tgv.over-blog.com
La Gare d'AUSTERLITZ : Un projet de rénovation SNCF- Ville de Paris

Aujourd'hui certains opposants à la LGV Poitiers Limoges publient un compte rendu de leur entrevue avec les services ministériels dans lequel ils saluent les efforts de l'Etat et d'autres structures qui ont "financé l’agrandissement spectaculaire et opportun de la Gare d’Austerlitz."

Pourtant l'Etat n'a pas déboursé un kopeck pour celui-ci, le financement étant assuré uniquement par la SNCF et la Ville de Paris.

-

En effet, la gare de Paris-Austerlitz constitue un des grands projets de SNCF - Gares & Connexions. Les travaux, débutés en 2012, s’achèveront en 2020. Avec la ville de Paris, il s’agit de rénover complètement la gare et sa halle historique, lui rendre sa splendeur passée et en faire un espace de services et de circulation urbaine. Ce projet a aussi pour but de faire sortir de terre un quartier côté Salpêtrière de 100 000 m² comportant à la fois des logements, des bureaux, des équipements collectifs et des commerces.

-

PETITE HISTOIRE DE LA GARE D'AUSTERLITZ

La gare d'Austerlitz est la gare tête de ligne à Paris du réseau de la compagnie Paris-Orléans (PO) et porte, à l'origine, le nom de gare d'Orléans.

-

Si elle est mise en activité en 1840, elle a été reconstruite à l’image actuelle entre 1862 et 1867, et assure à partir de cette date la desserte Paris Orléans. Puis, dans la perspective de l’exposition universelle de 1900, on considère alors que cette gare est un point d’arrivée dans un quartier de mégisserie, plein de marigots et on crée alors Orsay qui ne sera active jusqu’en 1940. Entre temps, Austerlitz aura accueilli la ligne 5 du métro (1906), vécu la grande crue de 1910 et été la première gare à ne plus recevoir de trains à vapeur avec l’arrivée de l’électrification (1926).

-

Elle a beau être la plus petite des gares parisiennes, son trafic, jusqu’à la fin des années 80, est l’un des plus fort. Toutefois, elle va connaitre le déclin à partir de 1990 lorsque les premiers TGV Atlantique arrivent à Montparnasse… Austerlitz perd alors de son aura et beaucoup de voyageurs la boudent. Pourtant cette gare fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques le 28 février 1997. Cela concerne les façades et toitures du bâtiment de départ avec la marquise, l'aile en retour à l'ouest, la grande halle et les deux pignons des sorties côté arrivée et côté départ du métro.-

Elle est tombée en endormissement, avant que le projet de la réintroduire dans le schéma parisien avec des enjeux ferroviaires importants ne ressorte des cartons. Et ceci malgré ses échéances à long terme ! Car l’objectif final est bien de faire d’Austerlitz une gare qui puisse accueillir à terme le TGV et notamment ceux de la future LGV POCL (Paris-Orléans-Clermont-Lyon), qui offre à la gare un avenir prometteur.

-

Gares & Connexions a 80 gares en ligne de mire (la plupart datent de la fin du 19e ou du début du 20e siècle), le coût de leur rénovation est estimé à quatre milliards d'euros. Avec les loyers perçus grâce aux développement du commerce, Gares & Connexions trouve une partie des financements.


Prochaine sur la liste, Paris Montparnasse où les travaux devraient s'étaler entre 2017 et 2020. Sur le même modèle économique que Saint-Lazare : un partenariat avec un acteur privé qui participe au financement de la rénovation avec un centre commercial. Idem pour les gares d'Austerlitz, gare de Lyon, gare du Nord, ainsi qu'à Bordeaux, Lille, Montpellier ou encore Grenoble.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog