LGV LP : L’Association ALTRO a été reçue au Ministère des Transports suite à l’annulation de la DUP de la LGV Limoges Poitiers

  • limousin-en-tgv.over-blog.com
 LGV LP : L’Association ALTRO a été reçue au Ministère des Transports suite à l’annulation de la DUP de la LGV Limoges Poitiers

ENSEMBLE POUR LA VIA ATLANTICA·VENDREDI 24 JUIN 2016

Jeudi 16 juin 2016, Michel Caniaux (Délégué Général d’ALTRO) et Guillaume Bertrand (Secrétaire Général) ont été auditionnés par Jean Mallot (Conseiller spécial auprès d’Alain Vidalies - Secrétaire d’Etat chargé des Transports, de la mer et de la Pêche). L’entretien a porté sur les suites à donner à l’annulation par le Conseil d’Etat de la Déclaration d’Utilité Publique de la LGV Limoges-Poitiers.

L’association ALTRO est revenue sur le principal argument du Conseil d’Etat dans son jugement qui considère que le projet de LGV Limoges Poitiers constitue “un simple barreau rattachant Limoges au réseau ferroviaire à grande vitesse sans aucun prolongement de nature à permettre des aménagements ultérieurs”.

L’association ALTRO a rappelé que ce jugement ne fait pas référence au projet de barreau Est-Ouest qui avait pourtant été acté par la loi sur le Grenelle de l’Environnement. Celui-ci figure toujours dans les textes de lois des projets de LGV à réaliser sur le plus long terme. Il permet d’avoir une autre vision du projet de LGV Limoges Poitiers comme le premier maillon d’un axe ferroviaire Est-Ouest devant relier la région Lyonnaise à la façade atlantique en s’appuyant aussi sur le projet de LGV Paris Orléans Clermont Lyon.

De toute évidence, ALTRO a insisté sur le fait que le projet de LGV Limoges Poitiers ne doit pas constituer une fin en soi mais être le premier maillon pour desservir un vaste territoire au cœur de la France dont la superficie dépasse la taille du Portugal et qui se retrouve dépourvu d’infrastructures ferroviaires performantes. Dans ce cadre, plutôt que de chercher à opposer le projet de LGV Limoges Poitiers à la modernisation du POLT (Ligne classique reliant Paris à Toulouse via Orléans et Limoges), il apparaîtrait plus judicieux de rechercher les complémentarités des deux projets afin de déterminer le meilleur service à rendre à la population.

Sur le plan du financement, il aurait fallut mieux prendre en considération la dimension européenne du projet qui doit s’affirmer de manière bien plus importante en s’articulant sur la modernisation de la liaison ferroviaire Bordeaux-Limoges-Guéret-Lyon. Celle-ci s’inscrit sur un axe ferroviaire d’une dimension européenne indéniable qui consiste à relier la péninsule ibérique à l’Europe Centrale. Par ailleurs, un travail sur le développement de la multifonctionnalité du barreau de LGV Limoges Poitiers, en intégrant d’autres circulations à caractères régionale et inter-régionale de type “Trains Rapides Inter Agglomérations” seraient de nature à renforcer encore plus la viabilité économique du projet.

A l’heure ou de nouvelles régions se sont mises en place, il apparaît stupéfiant que le Massif Central ainsi que deux régions frontalières aussi importantes que “Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes“ ou “Auvergne-Rhône-Alpes” soient désormais dépourvues de toute liaison ferroviaire d’importance nationalement reconnue pour les relier d’Est en Ouest.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog