Succession à l'ARAFER : on recase les fidèles

  • limousin-en-tgv.over-blog.com
Succession à l'ARAFER : on recase les fidèles

Après avoir longuement hésité entre un politique et un fonctionnaire, François Hollande a choisi le 10 juillet le député socialiste du Nord Bernard Roman pour remplacer Pierre Cardo à la tête de l'ARAFER "le gendarme du rail".

Ce Lillois, ancien adjoint de Pierre Mauroy, était prêt à lui succéder avant que Martine Aubry ne vienne lui couper l’herbe sous le pied en 2001. Il fait partie des députés fidèles à François Hollande.

Ce retraité de la fonction publique territoriale et avocat n’a cessé de critiquer les frondeurs et n’a pas hésité à participer aux meetings du mouvement « Eh oh la gauche » pour faire le service après-vente du bilan présidentiel.

-

Faut-il y voir une décision purement politique comme l’a dénoncé le député UDI de la Meuse, Bertrand Pancher, critiquant le choix fait, « celui d’un questeur membre de la commission des lois, absolument inconnu dans le monde des transports », alors que le poste est « exigeant et très technique ».

En l’espace de huit tweets, il dénonce « cette nouvelle nomination infondée qui va contribuer à donner l’image d’un gouvernement qui recase ses copains à des fins purement politiques. »

Ajoutant « J’en ai assez de toutes ces nominations politiques. J’aurais voté sans problème pour un parlementaire socialiste comme Gilles Savary, Philippe Duron ou encore le président Jean-Paul Chanteguet. Tous les trois ont prouvé leur indépendance. Cette nomination est mal digérée à la commission Développement durable. Mais la messe est déjà dite. Personne ne votera contre. »

-

Evolution du statut de Gares & Connexions, tarification du réseau, recours des régions contre l’ouverture de lignes d’autocars… Les dossiers seront nombreux sur le bureau de Bernard Roman, 64 ans, qui devrait rapidement montrer s’il suit les traces de son prédécesseur qui a su créer une autorité forte et indépendante. Auparavant, il doit être auditionné par l’Assemblée nationale et le Sénat le 20 juillet prochain.

-

Sa nomination, permettrait finalement de libérer la première circonscription du Nord, « pour permettre à François Lamy, fidèle lieutenant de Martine Aubry, d’être parachuté »...

.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog