ALSTOM : Succès paradoxal

  • limousin-en-tgv.over-blog.com

Le sauvetage de l'usine de Belfort et les annonces gouvernementales paraissent déjà loin... et décalées. Alstom a annoncé, le 9 novembre 2016, "des résultats excellents" pour le premier semestre 2016-2017 (compris entre le 1er avril et le 30 septembre 2016).

En effet, le groupe français enregistre un nouveau record du carnet de commandes à 33,6 milliards d’euros au 30 septembre 2016, 6,2 milliards pour le seul premier semestre.
 
 Le groupe français a notamment signé un contrat d'une valeur de 1,8 milliard d'euros  aux Etats Unis pour la nouvelle génération de TGV, 1,3 milliards pour  le métro de Dubaï.

A ces deux énormes marchés s'ajoutent ceux des trains régionaux Coradia aux Pays-Bas,  des trains à grande vitesse Avelia  Pendolino et leur maintenance en Italie, des nouvelles voitures de métro au Pérou, ainsi que des contrats de maintenance au Canada et au Royaume-Uni.
 

Un chiffre d'affaires de 3,57 milliards, un résultat d'exploitation de 200 millions, un résultat net de 128 millions, une marge d'exploitation de 5,6 %... Tous les indicateurs sont au vert.
Une trésorerie exceptionnelle de 333 millions d'euros à laquelle il faut ajouter un trésor de guerre de plus de 2 milliards d'euros issus de la vente de la branche énergie à GE et dont Alstom pourra disposer en 2018 !
 

Comme quoi , le principe de l'Universalité, selon lequel l’ensemble des recettes couvre l’ensemble des dépenses, qui régit nos finances publiques en France est très loin de s'appliquer aux entreprises multinationales.
 

ALSTOM : Succès paradoxal
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog