Guillaume Pépy fait son tour de France en évoquant POLT et LGV

  • limousin-en-tgv.over-blog.com

 

Dans son tour de France des Régions, le président de la SNCF était à Orléans, hier mercredi.  La visite était consacrée aux partenaires autour d’échanges, en particulier, sur le thème « La mobilité au service de la région Centre-Val de Loire ». L’occasion de faire un tour d’horizon des chantiers régionaux et d'évoquer  la LGV Poitiers-Limoges et la ligne POLT

 Extraits:

 

 - les LGV : « Le Poitiers-Limoges ? Le Paris-Orléans-Clermont-Lyon (Pocl) ? Nous ne sommes en rien décideurs, ce sont les élus et l'État. Nous attendons. En ce qui concerne le Pocl, le point de saturation n'est pas pour tout de suite puisque nous avons apporté des solutions techniques pour augmenter le nombre de trains et que la fréquentation stagne depuis quatre ans. » 

"Cette échéance n’est plus prévue pour 2025-2030 mais pour 2030-2035. Elle a été retardée au regard de la faible augmentation des trafics sur cette ligne observée depuis cinq ou six ans."

"Nous ne sommes pas contre de nouvelles lignes à grande vitesse mais nous ne voulons pas en construire au détriment de la modernisation des lignes existantes."


- la LGV Atlantique : « Nous avons consacré 180 M€ à son raccordement. La ligne sera équipée en wifi, pour la plus grande partie, fin 2017. » 


- la ligne historique POLT (Paris-Orléans-Limoges-Toulouse) « C'est une ligne structurante et nous allons y investir 230 M€ d'ici à 2020. Il y aura, en 2017, cinq week-ends sans train afin de réaliser des travaux. L'État doit lancer un appel d'offres avant la fin de l'année pour l'achat de trains neufs. » 

 



- le Fret : « La SNCF est nulle ? Allez demander à ses dix-neuf concurrents si ça les intéresse de faire une activité non rentable ! » 


- les Gares : « Le programme de rénovation se poursuit. Oui, nous allons fermer certains guichets d'achat de billets qui sont de moins en moins utilisés. Aujourd'hui, Internet est la plus grande gare de France où s'achètent la plupart des billets (70 %). Nous garderons un point de vente à Saint-Pierre-des-Corps, tout en réorganisant le service qui sera présenté au public fin novembre. » 


- l'Équipement « Votre réseau (en région Centre), il est obsolète. Il faudra cinq à dix ans pour le rénover. L'argent existe, c'est le temps qui nous manque. » 


- la Ponctualité« Plus le trajet est long, plus le risque d'incident, donc de retard est grand.

Pour le TER, on atteint 91,70 % de ponctualité (moins de cinq minutes de retard), ce qui est une honnête moyenne, mais si on était à 93 % ce serait mieux. Pour les Intercités, la situation est différente selon les lignes : si on est à 92,4 % entre Paris et Orléans, on est à 86 % entre Paris et Tours, ce qui est mauvais. Nous allons remettre tout le système à plat pour trouver des solutions. Dans le train, un incident sur quatre est lié à un voyageur sans billet, ce qui va nous conduire à installer de plus en plus de portiques de contrôle, à Tours et Saint-Pierre. »

 

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog