URGENCE POLT : "Qui trop embrasse manque le train"

  • limousin-en-tgv.over-blog.com

 

L'Association Urgence POLT vient de publier un communiqué de presse pour annoncer sa rencontre avec "un conseiller spécial du Président de la République".  

 

http://www.urgencelignepolt.fr/files/POLTrencontreConseillerspe.pdf

 

Lequel demanderez-vous ? Pas le Conseiller aux transports, mais bien Bernard Combes, par ailleurs Maire de Tulle dont on connait  pertinemment la position concernant le POLT et qui avait signé un appel au Président de la République "Avoir une ambition pour le POLT"

http://limousin-en-tgv.over-blog.com/2016/09/bernard-combes-il-faut-faire-le-deuil-de-la-lgv-poitiers-limoges.html

http://www.urgencelignepolt.fr/files/texte_commun_19_POLT_oct_2015.pdf.

 

C'est donc entre gens qui se connaissent que la rencontre a eu lieu,  et par conséquent  rien de plus naturel qu'une "écoute attentive" puisque le débat y est déjà largement défraîchi.

 

La mise à niveau de l'infrastructure est urgente, mais au  delà, l'association ne cache plus son ambition pour la ligne : 

"engager un travail de coordination entre la modernisation ambitieuse de POLT et le projet POCL " permettant un gain de temps de "1h à échéance de la LGV POCL dans son tracé Ouest. Echéance qui peut être avancée grâce à l’amélioration de la rentabilité socio-économique avérée de cette interconnexion. "

C'est pourtant bien, cette association qui écrivait dans l'enquête publique de la LGV Poitiers-Limoges (page 357, http://www.haute-vienne.gouv.fr/content/download/6553/50628/file/2013%20-%2051%20-%20Rapport%20et%20Conclusions%20EP%20LGV%20Poitiers%20-%20Limoges.pdf)

  • "Que l’association n'a pas pour objet de se prononcer sur la pertinence ou non de telle ou telle ligne à grande vitesse (LGV) mais simplement de renforcer, promouvoir et moderniser la ligne classique Paris-Orléans-Limoges-Toulouse. "

  •  

  La mise à niveau de l'infrastructure est urgente  nécessaire et prioritaire, mais Urgence POLT n'est plus à une surenchère près  affirmant sans démonstration préalable que  des gains sont possibles " 20mn dans les 3 ans qui viennent ; 10 à 15 mn supplémentaires dans les 5 ans" Comment ?... Sûrement pas en maintenant tous les arrêts entre Paris et Limoges, ni, en y affectant les rames TGV qu'elle a demandé au Président de la République :

 

 

 

 

Ignorant, sans doute  que  la mise en service de ces TGV sur les lignes Intercités entraînera une hausse de leurs coûts d'exploitation déjà très élevés. «Le coût d'exploitation d'un TGV sur une ligne Intercité sera supérieur de 30% par rapport à un train classique», considère la SNCF. Ce surcoût pourrait être compensé par une hausse du prix des billets.

Et surtout que l'appel d'offres pour les lignes structurantes POLT et Paris-Clermont été lancé par SNCF le 21 décembre dernier.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog