LGV Limoges-Poitiers : compte rendu RFF de la réunion plénière du 30 juin 2011

lopposition-sorganise-lgv-limoges-poitiers-L-1

RFF poursuit le travail d'études pour lequel il a été mandaté et rémunéré, conformément à la convention signée entre les  différents partenaires du projet.

Signée le 5 décembre 2007, la convention de financement des études doit  conduire à l'enquète publique.

Ces dernières sont inscrites au Contrat de Projet qui lie l'Etat et la Région du Limousin.

Il est important de noter que le principe de ces études avait alors, été voté à l'unanimité  des élus du Conseil Régional du Limousin. ( socialistes, écologistes, communistes, UMP)

  

 La deuxième phase des études s'est achevée fin 2010 et l'année 2011 est consacrée à la préparation du dossier d'enquête publique.

  

Les études qui obéissent à un régime dérogatoire s'effectuent dans le cadre d'ateliers spécialisés et de réunions plénières qui réunissent les différentes parties intéressées.

Leur rôle est d'apporter des éléments de réflexion,  de favoriser la participation active de toutes les personnes concernées : formulation de leurs attentes, expression de leurs avis et conduite d'expertises, propositions et connaissances concrètes permettant d'alimenter les études du projet.

  

Il s'agit de concertation, mais pas d'intégration systématique des revendications de chacun, ni de cogestion, ce que certains participants n'ont pas  intégré.

  

La dernière,  date du 30 juin 2011 et RFF vient d'en publier le compte rendu exhaustif que l'on peut consulter à l'adesse suivante :

 

http://www.lgvpoitierslimoges.com/upload/actualites/fichiers/lgvplcrdyfinitifat30juin2011.pdf

  

On remarquera que les différentes informations qui ont circulées à propos de cette réunion, n'étaient pas fondées :

  • aucune date de mise en service n'a été évoquée,
  •  que les chiffres concernant le coût n'ont pas variés, mais qu'effectivement le chiffrage annoncé dans le débat public de 1.35 milliards devra être actualisé au moment de la réalisation effective et qu'il a toujours été prévu une augmentation de 4% par an. Ce qui implique une variation conséquente (euros courants au moment de la livraison de l'ouvrage).
  • que RFF donne page 7 du document les résultats de trafic qui ont été communiqués au comité des financeurs du 16 mai 2011.
  • que RFF est responsable du dossier qui sera soumis à l'enquête publique et engage sa responsabilité et qu'à ce titre il ne peut y avoir d'apports extérieurs. Pas plus d'association que d'élus, alors que certains affirmaient que le Maire de Limoges et la Présidente du Conseil général se proposaient de financer une nouvelle expertise pour contredire les chiffres de RFF.
  • Que le prix du billet et notamment son augmentation de 40% n'a pas été évoquée. Ce qui d'ailleurs tombe sous le sens puisque cela ne dépend pas de RFF, mais du gestionnaire SNCF 
  •  Que les problèmes hydrauliques insurmontables que quelqu'uns évoquaient trouveront une réponse, le moment venu, s'il en était besoin et ce, conformément à la réglementation. 
  • que les interventions ont essentiellement été faites par des opposants, membres de le CRI, sur des questions déjà maintes fois évoquées ou sans lien direct avec la LGV LP  entraînant ainsi, un dialogue non constructif selon l'avis de RFF 

RFF continue donc le travail qui lui a été demandé.

 

Les différents rapports qui ont fait l'actualité au cours des derniers mois, notamment le rapport Mariton, ne concernent pas les missions qui lui ont été confiées pour la LGV Limoges Poitiers.

 

Ils constituent un éclairage et il appartiendra aux instances responsables de décider et au Gouvernement de  trancher en fonction des éléments à sa disposition.

 

Les citoyens pourront encore se manifester au moment de l'enquête publique, qui sera annoncée dans les mêmes formes que le débat public.

Il leur appartiendra de faire valoir ce qu'ils souhaitent devant la commission d'enquête.

 

 

 

 

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog