Financement de la LGV SEA - Les Pyrennées Atlantiques se prononcent aujourd'hui

64-pyrenees-atlantiquesLa future ligne à grande vitesse est à l'ordre du jour de l'importante session publique qui démarre à Pau aujourd'hui.
 
Après avoir déclaré que le projet de la ligne à grande vitesse et celui de la liaison d’intérêt régional Pau-Oloron. représentaient un enjeu   stratégique et prioritaire pour l’avenir de son  département  pour le tronçon Tours-Bordeaux et  obtenu, après cinq ans de négociations  quelques contreparties financières intéressantes mais peut-être pas suffisantes, le président Georges Labazée qui se veut réaliste. Il  compte  faire voter une délibération qui accepte la convention de financement proposée par l'État pour  LGV SEA.
Il   indique   "Nous sommes au bout du bout de ce fichu dossier "

 

Par celle-ci , l'État demande au Département de verser 79,88 millions d'euros pour la réalisation du tronçon Tours-Bordeaux. 

 

Un débat important au parlement de Navarre et qui indique « l'intention de faire » cette desserte, assure le directeur de cabinet de Georges Labazée, Arnaud Mandement. Mais qui ne constitue pas une « obligation de faire" … Nuance. Le Conseil général entend donc demeurer vigilant et va demander à la cour des comptes d'assurer un suivi des opérations financières dès la réalisation du tronçon Tours-Bordeaux.. …

 

Si certains assurent fortement leurs arrières, le Limousin a  voté sa participation sans avoir fortement négocié, sans doute de peur de ne pas obtenir le  barreau  qu'il appelle de toutes ses forces.

Votre abonnement au journal Sud Ouest pour 22,35€/mois
 
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog