Frédéric Cuvillier nest plus Ministre des Transports :« le message des municipales n'a pas été entendu »

Frederic Cuvillier n'est plus Secrétaire d'Etat aux Transports.

Après avoir publié un communiqué de presse*, il s'est exprimé sur i-Télé en soulignant :

« J'ai le sentiment de ne pas avoir eu les moyens, pas la reconnaissance de ce qui a été réalisé (...) Je dis au président de la République, au premier ministre, que le message des municipales n'a pas été entendu, je souhaite qu'il le soit. »
« Est ce que François Hollande parlait suffisamment aux Français ? La réponse est non. Il faut parler au peuple français, je souhaite qu'on parle le plus clairement aux Français. »

Son départ, n'a pourtant  rien de  très étonnant. Déjà  lors de la constitution du premier  gouvernement Valls, il a fallu toute l'influence du président de la République pour qu'il accepte la fonction proposée.

De plus, même si la cohabitation avec sa Ministre de tutelle Ségolène Royal est apparue sans heurt majeur, il n'en demeure pas moins que l'écotaxe a été un sérieux point d'achoppement entre eux. 

 

 Les divergences entre les deux responsables politiques se sont manifestées dès la prise de fonction de Ségolène Royal, alors que Frédéric Cuvillier critiquait notamment la volonté de la ministre de «remettre à plat» l'écotaxe.

Je m'étonne que l' vienne d'être présentée comme un impôt nouveau. C'est tout le contraire. Alors quelle recettes nouvelles?

Je tiens à exprimer au Président de la République et au Premier ministre toute ma gratitude pour la confiance renouvelée qu’ils me témoignent en me proposant de poursuivre ma mission, en qualité de secrétaire d’Etat au sein du nouveau Gouvernement.

Si cette proposition témoigne d’une reconnaissance pour le travail effectué dans les domaines des transports, de la mer et de la pêche, je n’ai cependant pas pu lui réserver une réponse favorable.

En effet, les infrastructures, les transports et la mer doivent être la clé de voûte du pacte de solidarité décidé par le Président de la République.

Ils sont les moteurs essentiels d’une croissance durable et portent les enjeux d’une plus grande équité territoriale et sont au cœur des défis économiques, industriels et sociaux pour notre pays.

La mise en place d’une véritable politique maritime intégrée, digne de notre Nation, deuxième surface maritime mondiale, les nouvelles politiques de mobilité, la structuration des filières industrielles créatrices d’emplois, l’innovation dans des projets structurants et ambitieux nécessitent une volonté politique forte et une capacité d’action pleine et entière.

Dans la configuration qui m’a été proposée, j’estime ne pas disposer de cette capacité d’action et de l’autonomie nécessaire à la réussite d’une politique cohérente porteuse d’espoir pour nos territoires et nos concitoyens, confrontés à une crise profonde.

Le bilan du travail accompli depuis près de deux ans et demi dans les domaines dont j’ai eu la charge honore, je crois, les différents Gouvernements auxquels j’ai appartenu.

Je tiens à remercier chaleureusement l’ensemble de mes collaborateurs qui me furent d’une aide précieuse dans cette mission.

Ils peuvent être fiers du chemin parcouru.

Je souhaite désormais consacrer toute mon énergie à une ville et à une région objets de mes passions.

J’adresse au Premier ministre, et à son Gouvernement, tous mes vœux de réussite pour que notre pays puisse surmonter les difficultés auxquelles il se trouve confronté et l’assure de mon soutien dans cette difficile tâche.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog