La séparation du rail en deux entités « n’a pas d’avenir », selon le président de SNCF

En France, la séparation du rail en deux entités « n'a pas d'avenir », a affirmé Guillaume Pepy, président de SNCF, lors d'un séminaire de presse à Reims, indique l'AFP. Il s'est exprimé contre la division qui existe depuis 1997 entre le gestionnaire Réseau ferré de France (RFF) et l'exploitant SNCF. "La solution, c'est la réunification du réseau. Chez nous, il y a celui qui dit, Hubert du Mesnil, patron de RFF, et de l'autre,  celui qui fait, Pierre Izard, patron de SNCF Infra. Et cela n'est pas fiable". « En France, il y a deux patrons et il nous semble que cela ne doit pas continuer ainsi », a-t-il affirmé, en soulignant que le système restait à réinventer.

 La création de RFF en 1997 avait pour but de confier la gestion des voies ferrées à un organisme indépendant, dans la perspective de l'ouverture à la concurrence. Mais le partage des charges reste complexe.

Guillaume Pepy estime donc qu'il faudrait clarifier les choses, dans ce contexte d'ouverture à la concurrence. Il a plaidé pour qu'une décision soit prise sur l'ouverture à la concurrence, afin que SNCF puisse s'y préparer.



Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog