La SNCF s'exprime sur les scénarios de sauvetage des TGV avancés par les échos

Alors que les scénarios de sauvetage des TGV ont défrayés la chronique ces dernières semaines et ont permis à certains de s'exprimer largement sur le sujet en y trouvant du grain à moudre pour étayer leur argumentation, la SNCF annonce qu'elle ne compte pas mettre en oeuvre les trois scénarios "extrêmes" visant le redressement de son activité grande vitesse, évoqués le 21 juillet dernier en conseil d'administration. 


Le premier est particulièrement visé. La SNCF assure que l'offre TGV Rhin-Rhône est hors de danger car les " infrastructures existent, les collectivités les ont conséquemment financées et il serait donc absurde et innacceptable pour tous de décider de leur désaffection".


Pour elle les TGV ne sont pas en danger, alors que 40% de leur recettes commerciales servent à alimenter le reste du système ferroviaire, mais il faut trouver une solution pour pallier la basse de fréquentation qui touche aussi de façon significative les intercités. Pour elle le scénario le plus réaliste serait celui qui est en accord avec le "plan Excellence 2020" défini il y a deux ans, les économies seraient notamment réalisées sur le coût d'exploitation, à l'image de l'offre low cost "Ouigo" lancée l'an dernier.

 


Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog