LGV-POCl et ligne POLT : même combat, l'une ne va pas sans l'autre

Cet intéressant article publié dans la Nouvelle République d'aujourd'hui informe de l'action du Conseil Economique et Social du Centre et de l'action qu'il entend mener dans le débat public de la LGV POCL.

Il pointe le danger qui existe pour la ligne historique si elle ne devait pas s'inclure dans le trajet de la future LGV.

 

Il est regrettable  que les Présidents de Région et du CESER limousins campent sur une position unique sans vouloir intégrer la position de leurs homologues dans leur réflexion.

 

Cependant, avoir comme objectif l'unique amélioration du POLT, risque aussi d'aller à contre courant du résultat souhaité.

Le raccordement intelligent du réseau actuel sur une LGV, ne peut que valoriser ce dernier, améliorer considérablement les conditions de déplacements et participer à l'irrigation de plus nombreux territoires.

  

   Et si Châteauroux devenait une gare... terminus ?

La Nouvelle République : 15/10/2011 05:46
 Le dossier ferroviaire prend, chaque jour, un peu plus de vitesse. Les '' sages '' de la Région pointent de réels dangers. Une priorité : sauver Châteauroux !
Gare au déraillement ! Gare au déraillement ! - (dr)

De notre bureau d'Orléans

Le Conseil économique, social et environnemental régional (Ceser) Centre est favorable au projet de LGV Paris-Orléans-Clermont-Lyon (Pocl). Il le dit dans un avis rendu public jeudi 13 octobre et le redira dans un « cahier d'acteur » qu'il livrera au débat public. Mais le président du Ceser, Xavier Beulin, insiste : « Pour nous, dans ce projet de LGV, le Polt est essentiel, et il serait faux-cul de notre part de ne pas évoquer le barreau Limoges-Poitiers dans notre réflexion. »
Pour le Ceser, non seulement le Pocl ne doit pas se faire au détriment du Paris-Orléans-Limoges-Toulouse (Polt), mais le potentiel de voyageurs du Polt doit alimenter le Pocl. Dans ce contexte, le barreau Poitiers-Limoges ne doit pas se faire.
L'avis du Ceser sur le projet Pocl est nettement en faveur des tracés ouest ou ouest-sud. Mais il comporte une priorité : intégrer le Polt dans la réflexion, ainsi que l'a dit Gil Averous, représentant la Jeune chambre économique régionale (par ailleurs directeur de cabinet du maire de Châteauroux) : « Il est impératif de raccorder le Pocl au Polt, car les Limousins doivent pouvoir aller à Paris sans passer par Poitiers. » En d'autres termes, le barreau LGV Poitiers-Limoges - s'il se fait -, ce n'est pas bon du tout pour le projet Pocl !

'' Si le raccordement ne se fait pas, Châteauroux deviendra une gare pour TER... ''

D'abord parce que « le potentiel de voyageurs du Polt doit alimenter le Pocl » ne serait-ce que pour sa rentabilité ; ensuite parce que « si le raccordement ne se fait pas, c'est la fin du Polt et Châteauroux deviendra une gare pour les seuls TER ! » assure le même Gil Averous. Réseau ferré de France a beau investir sur la ligne historique Paris-Toulouse (via Châteauroux), le Ceser et le conseil régional du Centre n'en craignent pas moins pour l'avenir de cette ligne. On dit même que les présidents des Ceser Centre et Limousin ne peuvent plus aborder le sujet tellement il est sensible. Et compliqué aussi puisque le Poitiers-Limoges est aussi dans la Loi Grenelle, mais aussi inclus dans le projet LGV Sud-est Atlantique (SEA) que finance aussi le Limousin...
Dans l'Indre, la crainte est telle que les chambres consulaires et l'union des entreprises du département vont verser un « cahier d'acteurs » commun au débat public et qu'une pétition est ouverte pour défendre cette vision du « Pocl-Polt, même combat » !

Bruno Besson

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog