LGV POCL-POLT et LGV Limoges-Poitiers : le débat fait évoluer certaines réponses de RFF

Le 23 octobre, au titre des réponses faites par RFF, maître d'ouvrage de la LGV POCL, à une question posée par une habitante de la Creuse, ce dernier précise certains points qui présentent un intérêt non négligeable pour la suite du débat.

 

Cette position a évolué en quelques semaines. Les interventions répétées des participants ont vraissemblablement contribué à cette modification et, sont  le signe que la revendication commence à être entendue faute de ne pas être encore intégrée.

 

Mais le débat n'est pas achevé et d'autres viendront dire, à coup sûr, que le POLT est un atout pour le POCL.

 

Il suffit de compléter le scénario en ajoutant les voyageurs détournés  et comptabilisés pour la LGV Poitiers-Limoges qui n'est pas encore sur les rails puisqu'elle est toujours en cours d'études et que, seule, la DUP en autorisera la matérialisation définitive.

Et encore DUP ne veut pas dire réalisation  ........

 

C'est également ce qui a été demandé à Guéret  par une association (la CRI) qui soutient  l'utilisation de la ligne historique en tant qu'élément de la POCL, les élus se prononçant unanimement pour son raccordement à la nouvelle LGV.   

 

Quelle en serait l'incidence, en l'état actuel, sinon d'éclairer le débat par un élément supplémentaire de comparaison qui permettrait d'avoir une vision globale pour un  choix responsable  de la grande vitesse en Limousin.

 

Les finances publiques et la raison ne permettant pas de doter une des plus petites région de France de 2 accès vers Paris. Le traffic voyageurs du barreau prévoit, en effet, 93% vers cette destination et 7% seulement pour Poitiers et vers la façade atlantique.

 

Plusieurs participants ont également évoqué la LGV Poitiers-Limoges  Ils  ont dénoncé son inutilité et demandé l'intégration de son financement dans celui de la LGV POCL. Les réponses de RFF à ces questions écrites sont toujours actuellement en attente !

 

 Eléments de la réponse :

 

 

Dans le cadre des études préalables au débat public du projet de LGV POCL, la situation de référence intègre :

  •  les investissements prévus par les contrats de projets Etat-Région
     

  •  la mise en service d’un nouveau système de signalisation ferroviaire, l’ERTMS sur la LGV Paris-Lyon existante
  •  la réalisation de l’ensemble des projets de lignes nouvelles du Grenelle de l’environnement. Il s’agit des projets de LGV Sud-Europe-Atlantique (Tours – Bordeaux, Bordeaux-Toulouse, Bordeaux-Espagne), de la suite du projet Rhin-Rhône – branche Est, de ses branches Sud et Ouest, de la suite de la LGV Est, du Contournement de Nîmes et Montpellier, de la ligne nouvelle Montpellier-Perpignan, du Lyon-Turin, des LGV Provence-Alpes-Côte-D’azur, Poitiers-Limoges, Bretagne Pays-de-la-Loire, de l’Interconnexion Sud des LGV en Ile-de-France et du contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise. D’autres projets, situés à l’étranger (Pays-Bas, Allemagne, Italie, Espagne) ont également été retenus dans la situation de référence.
  • que le projet POCL améliore la desserte de Châteauroux et des villes situées au sud, quel que soit le scénario
  • Les dessertes présentées à ce stade sont des hypothèses, construites par RFF sur la base d’une prévision des trafics de voyageurs, avec le seul impératif d’une desserte économiquement viable et répondant à la demande. La desserte « réelle » sera proposée, le moment venu, par les opérateurs de transport (la SNCF et ses éventuels concurrents), qui ajouteront à ces critères des éléments de stratégie d’entreprise comme les conditions de concurrence, la disponibilité des matériels roulants, les stratégies d’axe, leurs politiques commerciales,
  • que quel que soit le scénario, la desserte de Châteauroux est prévue dans le projet, via un raccordement à grande vitesse de la LGV POCL sur l’axe existant ParisOrléans – Limoges – Toulouse (POLT). Aussi, quel que soit le scénario (Ouest-Sud, Ouest, Médian et Est), le projet POCL améliore nettement la liaison Paris – Châteauroux : selon les scénarios, le gain de temps serait de 15 à 30 minutes (30 minutes dans les scénarios Ouest-Sud et Ouest, 25 minutes dans le scénario Médian, 15 minutes dans le scénario Est). Ce gain de temps permettra de créer au moins un aller-retour par jour supplémentaire, par rapport aux 7 allers-retours sur l’axe POLT à l’horizon du projet Poitiers – Limoges.
  • que les villes de la Creuse situées au sud de Châteauroux (notamment Argenton sur Creuse, La Souterraine, Guéret) pourront bénéficier des mêmes gains de temps et de desserte,




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog