LGV Poitiers-Limoges : analyse de Mobilicités sur la DUP

 

lopposition-sorganise-lgv-limoges-poitiers-L-1

Le site du collectif "anti-LGV Limoges-Poitiers Oui au Polt" publie, aujourd'hui, un article réservé aux abonnés de Mobilicités

 .http://limogespoitiers.com/pourquoi-le-gouvernement-declare-la-lgv-poitiers-limoges-dutilite-publique/#more-3414

 

L'article de Marc Fressoz fait un point assez objectif de la décision du Gouvernement de déclarer d'utilité publique la LGV Poitiers-Limoges et les conclusions rejoignent  des  points de vue déjà développés sur ce blog.


Extraits : 

En déclarant la LGV Poitiers-Limoges d'utilité publique, l'Etat n'injurie pas l'avenir sachant qu'une étape non validée dans un certain délai obligerait à reprendre la procédure à zéro. Il fait, ainsi, mijoter doucement le projet en attendant des temps meilleurs propices à son financement qui aujourd'hui parait impossible à réunir.

Surtout, à l'approche des régionales de fin 2015, l'exécutif envoie aux électeurs un signal qui ne coûte apparemment rien. Inutile de dire que les élus PS sortants du Limousin qui sont allés à l'Elysée fin 2014, font du Poitiers-Limoges un argument de campagne. Avec la fusion des régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes, ce bout de ligne peut avoir un sens intégrateur.

A l'évidence, le décret pris risque de réveiller tous les élus de France qui ont vu leurs projets de LGV renvoyés à plus tard. Il risque, aussi, de désespérer les associations anti-TGV nombreuses sur le Grand projet ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO) qui s'interrogent sur ce que la démocratie veut dire.

La leçon à tirer est qu'il est possible de ralentir un projet de LGV, mais contrairement à un train, il est très difficile de l'arrêter une fois qu'il est lancé.

 Marc Fressoz, auteur de la "Faillite à grande vitesse" ne peut être soupçonné d'entretenir des liens privilégiés avec les TGV et les LGV.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog