LGV Poitiers-Limoges : destin des conclusions de la commission "Avenir des trains du territoire" ?

 

La nouvelle ligne de TGV doit couvrir 115 lilomètres.

 

Le figaro revient sur la DUP prise pour la LGV Poitiers-Limoges :

 "Cette ligne de TGV de 115 kilomètres doit coûter la bagatelle de 2 milliards d'euros, alors qu'aucun financement n'est assuré pour la construire. François Hollande, désireux de satisfaire les élus du Limousin et ceux de Corrèze, a-t-il fait un caprice?" 

Rien de très nouveau par rapport à tous ses confrères de la presse mais un élément supplémentaire d'analyse mis en évidence, qui pourrait bien être prémonitoire en ce qui concerne la commission "Avenir des trains du territoire", une instance chargée d'élaborer un rapport qui n'a pas force de loi.

 

"Le gouvernement de Manuel Valls semble discréditer par avance le travail du socialiste Philippe Duron, député du Calvados, chargé par le secrétaire d'État aux Transports de trouver un avenir aux trains d'équilibre du territoire (TET), ces lignes de train Intercités dont Paris-Limoges l'une des plus rentables. L'élu présidait déjà il y a deux ans la commission Mobilité 21 jugeant secondaire la LGV Poitiers-Limoges. Ses conclusions prévues au printemps seront-elles également balayées? Le député du Calvados préside par ailleurs l'Agence de financement des infrastructures de transport de France (Afitf), l'organisme censé être doté en grande partie par le produit de l'écotaxe, enterrée par Ségolène Royal. Le député semble abonné aux déconvenues…"

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/01/12/20002-20150112ARTFIG00363-un-tgv-a-2milliards-d-euros-pour-poitiers-et-limoges.php

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog