LGV Poitiers-Limoges : financement toujours possible après la mauvaise surprise de l'audit sur les finances de Limoges ?

  • limousin-en-tgv.over-blog.com

La Ville de Limoges participe au financement des études de la LGV Poitiers-Limoges et veut également participer à son financement.

Après cette information en a-t'elle la capacité ? Et si elle persiste, qu'elles en seront les sources ? Sans aucun doute, ou l'augmentation des impôts ou le recours à l'investissement privé,  décrié avec force il y a quelque mois par les élus socialistes dont J.P Denanot alors Président de Région.

 

 

 

Le conseil municipal de Limoges a découvert lundi soir les conclusions de l'audit sur les finances. Il dresse le tableau morose d'une ville sans marge de manœuvre, avec une capacité d'investissement moindre que des métropoles comparables.

L'hôtel de ville de Limoges. Photo Alexandre Chassignon - Radio France

Les finances de la Ville de Limoges ne sont pas si saines que ça ! C'est ce que révèle l'audit qu'avait commandé la municipalité élue en mars dernier à un cabinet indépendant. Ses conclusions ont été présentées aux élus du conseil municipal ce lundi soir. Et la situation est loin d'être rose : l'épargne, la capacité de désendettement, l'autofinancement, entres autres, ne sont pas au mieux ; loin en tous cas de ce qu'ils sont dans les villes de taille comparable. Du coup, la ville n'a aucune marge de manœuvre, estime l'audit.

Le maire Émile-Roger Lombertie ne cache pas sa colère et il montre du doigt son prédécesseur, Alain Rodet. Qui lui se défend en minimisant ces conclusions et en arguant de la conjoncture économique. Pour passer les cinq prochaines années, le maire envisage de réduire les dépenses de fonctionnement, d'augmenter le prix de certains services municipaux et de développer l'investissement public/privé.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog