LGV Poitiers-Limoges : la justification par des arguments bancals

Le nouveau Président de la Région Limousin a effectué son premier déplacement régional pour se rendre en Creuse.

A cette occasion le Populaire du Centre l'a questionné sur la LGV Poitiers-Limoges et son impact sur la Creuse :

Extraits :

 

Le projet de LGV Poitiers-Limoges est clivant. La Creuse est contre, la Corrèze se désengage, le maire de Limoges commence à douter. Le Conseil régional envisage-t-il d'arrêter les frais ? 

 "Sur la Creuse je suis d'accord, pour la Corrèze c'est vous qui le dites. Aujourd'hui on en est au stade où l'on attend les résultats de l'enquête publique. Si elle donne, et c'est probable, le feu vert, on passera à l'étape des financements. Dès lors, on rassemblera à nouveau les financeurs potentiels.

Alain Rousset, le président de l'Aquitaine, estime que cette ligne a un intérêt structurant pour la future grande région. Et comme nous avons contribué au financement de la ligne Tours-Bordeaux, on peut espérer un effet retour."

« Une LGV sur l'axe Polt, c'est absurde ! » 

Je comprends que les Creusois ne voient pas l'intérêt de la LGV, mais est-ce qu'un habitant de Tulle ou de Limoges voit un intérêt à ce qu'on mette un million sur une route creusoise ? Une région est un espace de solidarités pas une juxtaposition d'intérêts et d'égoïsmes. Nous, Région, on se bat pour trois choses : pour que la LGV se fasse et pour le Polt. Et l'idée d'une LGV sur l'axe du Polt est juste absurde ! D'ailleurs elle ne s'arrêterait pas en Creuse. Et on se bat aussi pour les TER, qui sont encore moins rentables que la LGV.


De la même façon  que la Présidente du Conseil Général de la Haute-Vienne, le Président de la Région met en avant des arguments contestables :
  • Le coût de la LGV n'a aucune commune mesure avec 1 million pour une route Creusoise.

  • La LGV impose une contrainte suppémentaire aux creusois pour aller à Paris,  passer par Limoges pour aller à Paris !

  • Personne n'a demandé une LGV sur la ligne POLT. Encore qu'un TGV y circule et permet de rejoindre directement des lignes à grande vitesse.
  •  
  • "Elle ne s'arrêterait pas en Creuse"...C'est bien pour cela que les creusois défendent le POLT qui dessert la Souterraine !

  • En se référérant "à la LGV"...les TER ne sont pas rentables. 
Les TER sont une compétence régionale alors que la LGV met la région à contribution sur une compétence qui dépasse largement l'intérêt régional.
Quand on assume déjà le poids de la non rentabilité des TER est-il judicieux de vouloir en assumer d'autres dans une  période où parallèlement on se plaint de la baisse des dotations qui obèrent les possibilités financières de la Région!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog