LGV Poitiers-Limoges/POLT POCL : La CCI de la Haute Vienne déraille

On aurait pu penser et on aurait aimé que la Chambre de Commerce et d'Industrie de Limoges trouve des arguments pertinents et novateurs pour défendre la LGV Poitiers-Limoges dans le débat POCL.

 

Elle s'engouffre, au contraire, dans un  discours identique à celui tenu par  la ville de Limoges dans son cahier d'acteurs.

 

Alors que le préambule était plein de bonnes intentions, notamment de substituer un discours apaisé à un discours de fractures, la suite ne tient pourtant pas les promesses escomptées

 

 

 cci limoges

Appuyant sa démonstration sur des évidences et des lapalissades : historique, impossibilité de franchir le Massif Central par le centre et obligation de le contourner par l'ouest et par l'est ...... et sur  le coût ,10 fois supérieur à celui de la LGV Poitiers-Limoges oubliant par là, la configuration du projet tant du point de vue d'irrigation du territoire que du type d'infrastructures.

 

 

 

CCI limoges2jpg

 

 Et de s'en prendre aux élus d'autres régions qui ne considèrent pas le  barreau, cher au président de la CCI, également président de l'association de promotion de celle-ci, comme le meilleur moyen de desservir le Limousin  dans son ensemble et de la possibilité de placer  Limoges à environ 2h15 de Paris en améliorant aussi, de fait, la liaison sur Lyon.

 

La CCI de Limoges oublie ainsi qu'il n'y a pas que les élus qui prennent cette position, mais que c'est aussi le cas par exemple :

 

- de son homologue du Loiret qui déclare dans son cahier d'acteurs," choisir les tracés ouest pour un coût maîtrisé avec l'apport des  2 milliards d'économie du barreau LP, en supprimant ses impacts fonciers et environnementaux, tout en apportant en provenance du Limousin, le million de voyageurs manquant, qui compenseraient largement les 800 000 voyageurs supplémentaires virtuels espérés de l'aérien avec les scénarii est.

 

- de la CRCI du Centre qui choisit un raccordement POLT pour une desserte du Limousin.

 

- de l'union des entreprises de l'Indre.........

 

Et que l'Assemblée des CCI demande l'avancement de la réalisation  de la LGV POCL dans le calendrier du Grenelle, ce qui la mettrait en concurence directe avec la LGV Limoges-Poitiers ccilimoges3

Et de terminer en s'attaquant à la SNCF "qui contribue à remettre en cause la LGV Poitiers-Limoges", alors qu'il est de notoriété publique que cette dernière n'a jamais pris une position franche sur le projet, qu'elle ne s'est jamais engagée  ni sur les durées des trajets, ni sur le nombre de TGV à faire circuler sur la ligne.

Que Véolia, opérateur privé qui est susceptible d'intervenir dans le paysage ferroviaire, a bien compris l'intérêt de connexion avec les lignes historiques et s'est  prononcé, sans ambigüité  pour le tracé sud-ouest, qu'il doit jugé rentable....et n'est pas sans ignorer  que pourraient  s'y ajouter les voyageurs prévus pour la LGV LP !

 

La formulation de la conclusion, semble faire abstraction du  contexte économique qui a sensiblement évolué, des rapports divers et variés publiés sur la programmation des LGV, des orientations issues des récentes assises ferroviaires et sur la nouvelle rédaction du SNIT.

C'est ignorer également que les opérateurs ferroviaires ne sont pas uniquement au service de la CCI de Limoges mais ont surtout, en tant qu'entreprises,  des impératifs économiques, ce que ne devrait pas ignorer une CCI !

Le sens superbe du dernier paragraphe est cependant à méditer....puisqu'il rejette les tracés médian et est ! ....Il ne reste donc plus que les tracés ouest qui risquent de concurrencer fortement la LGV Poitiers-limoges !

 

 

cci limoges4

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog