LGV Poitiers-Limoges :Quel avenir pour la DUP ?

      lopposition-sorganise-lgv-limoges-poitiers-L-1

Cette interview de Gilles Dansart, rédacteur de Mobilettre qui avait revélé les intentions du Conseil d'Etat concernant la DUP de la LGV Poitiers-Limoges rejoint l'avis  publié dans  mobilicités, la semaine dernière qui indiquait : "En déclarant la LGV Poitiers-Limoges d’utilité publique, l’Etat n’injurie pas l’avenir sachant qu’une étape non validée dans un certain délai obligerait à reprendre la procédure à zéro. Il fait, ainsi, mijoter doucement le projet en attendant des temps meilleurs propices à son financement qui aujourd’hui parait impossible à réunir."

ET Gilles Dansart d'ajouter  que "« N'importe quel recours bien fait peut casser le décret"..... mais en pensant,  s'il n'y a pas de recours "qu'il est probable que la LGV finisse par se faire....." 

Avez-vous été surpris par la publication du décret d'utilité public de la LGV Poitiers-Limoges ?
« Pas trop dans la mesure où l'on savait que le gouvernement s'orientait vers cette formule : on prend le décret d'utilité publique même si on sait que ce sera très difficile de le mettre en œuvre. »


Pour quelle raison ? 
« Politiquement, cela évite au Président Hollande d'assumer un renoncement alors qu'il devait présenter ses vœux aux Corréziens, à Tulle cette semaine. Ça lui évite aussi un coup de fil de Bernadette Chirac ! »


Cela ne veut pas pour autant dire que les travaux vont débuter… 
« N'importe quel recours bien fait peut casser le décret. Un ancien conseiller d'État me l'a confirmé. Les travaux ne sont pas près de commencer. Cela peut prendre d'autant plus de temps que personne n'a intérêt à ce que ça aille vite puisqu'il n'y a pas le début d'un plan de financement. »


Avez-vous connaissance de cas où le gouvernement prend une DUP malgré un avis négatif du Conseil d'État ? 
« Pour moi, la situation est inédite. D'autant que la décision du Conseil d'État était motivée par l'absence de rentabilité socio-économique. Je veux bien qu'on nous parle d'aménagement du territoire mais le taux de rentabilité interne (TRI) c'est dans la loi, ça ne tombe pas du ciel. »


Les habitants du Limousin devront donc prendre leur mal en patience…
« Ses conseillers à l'Élysée ont tenté de convaincre le Président de renoncer depuis novembre. Quand ils ont compris qu'il n'y avait rien à faire, ils ont travaillé à l'élaboration d'un plan B qui consiste à améliorer la ligne Paris-Toulouse existante. »


Croyez-vous que cette LGV verra le jour ? 
« La DUP est valable quinze ans. Alors oui, il est probable qu'elle finisse par se faire. Mais nous serons tous les deux beaucoup plus vieux ! »

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog