LGV Limoges-Poitiers et LGV SEA - Le Limousin signe sa participation au financement de la LGV SEA

conseil regionalLa presse locale s'est largement faite l'écho de la séance exceptionnelle du Conseil Régional qui a enteriné le protocole additionnel à la Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique sur laquelle le barreau limoges-Poitiers devrait être connecté.

 

Le Département de la Haute-Vienne et la communauté d'agglomération de Limoges,  fortement attachés, à la réalisation de la  LGV LP  ont  également voté ce droit d'entrée à une large majorité

 

Cette séance a été suivie aujourd'hui, jeudi, de la signature officielle à la Préfecture  de Région et de la Haute-Vienne. 

 

 

Cette signature engage les 3 signataires à financer :

 

  • 52 082 782 € de concours au concédant 
  •   1 180 722 € pour la résorbtion du bouchon ferroviaire de Bordeaux
  •       284 683 € au fonds de solidarité territorial

        soit un total de 52 548 182 €. ( valeur 2009 )

 

La contribution définitive ne sera cependant arrêtée par RFF, qu'à la fin des travaux.

Il faut  savoir qu'il faudra y ajouter la réévaluation annuelle estimée à 3;9% par an (pendant  8 ans, durée approximative des travaux)

 

Les versements font l'objet d'un calendrier prévisionnel, cependant la convention n'entrera en vigueur qu'à la date de publication au Journal officiel du décret en Conseil d'Etat approuvant le contrat de concession.

 

La Région du Limousin, le département de la Haute-Vienne et la communauté d'agglomération de Limoges n'ont pas signé  un chèque en blanc puisqu'ils ont rajouté à leur délibération la possibilité de "l'arrêt des versements et le remboursement des sommes engagées dans l'hypothèse où des circonstances exceptionnelles conduiraient à l'ajournement du barreau quelle en soit les raisons" reprenant ainsi la clause générale figurant dans la convention générale;

 

Cette disposition n'est vraissemblablement pas inutile si on la rapproche du fait que le projet Limoges-Poitiers est loin d'être sur" les rails". En effet les études ne sont pas achevées, l'enquête d'utilité publique n'est pas réalisée et la Déclaration d'Utilité Publique est encore loin.

 

 A cela il faut rajouter :

  • Son financement qui n'est pas acquis. La Région Poitou Charentes et le Conseil Général de la Vienne, un à gauche et  l'autre à droite participent  bien aux études mais refusent, actuellement, d'aller au delà. Ils lui préfèrent l'aménagement de la RN 147.
  •  les difficultés économiques actuelles,
  •  les choix drastiques que devront être opérés pour conduire les opérations prioritaires du Grenelle
  •  le débat public programmé à l'automne prochain pour la nouvelle LGV Paris-Orléans-Clermont-Lyon (POCL). celui-ci pouvant avoir une incidence sur le maintien du barreau dans la prespective d'un meilleur aménagement des territoires 
  • les positions prises par le député de la Creuse Jean Auclair et le Président du Conseil général de la Creuse J.J Lozach.
  • les positions publiques de RFF et de la SNCF qui semblent vouloir privilégier les lignes actuelles et leurs modernisations
  • les démarches nombreuses qui sont conduites par l'association Urgence POLT pour faire de cette ligne  la 3ème radiale ferroviaire. François Hollande, Michel Vernier - maire de Guéret, Daniel Boisserie, Philippe Nauche-maire de Brive en sont membres avec le Conseil Régional du Centre, la région Midi-Pyrénnées et de nombreuses villes desservies  etc.....
  • La SNCF qui ne manifeste pas un enthousiasme délirant pour le projet
  • et une opposition qui ne faiblit pas , sans oublier qu'il s'agit  d'abord d'un choix politique majeur

L'avenir reste donc incertain. Les versements effectués reviendront-ils aussi facilement en cas de non réalisation ?

Les collectivités qui se disent étranglées par le nouveau régime appliqué ne devraient-elles opposer plus de résistance ?

L'exemple de Ségolène Royal ne devrait -il pas donner à réfléchir à nos élus ?

 

Le ridicule ne tuant pas, les collectivités diminuent leurs subventions, la ville de LIMOGES, n'a plus les moyens de donner 50 000€ au  festival "Cuivres en fête" présent depuis 14 ans, mais peuvent  avancer plusieurs millions pour une hypothétique LGV qui ne verra peut être jamais le jour !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog