LVG Poitiers-Limoges et POLT : Aujourd'hui, 1ère Assemblée des territoires à Châteauroux

Samedi 18 mai - 18h- La 1ère Assemblée des Territoires du POLT (ligne Paris Orléans Limoges Toulouse) s'est tenue aujourd'hui à Châteauroux, au Conseil général de l'indre.

Elle a réuni près de 200 élus des départements concernés par cet axe ferroviaire historique, et notamment ceux du Lot, de la Dordogne, de la Haute-Vienne, de la Creuse, de l'Indre, du Loir-et-Cher, du Cher, et du Loiret.

Pour répondre aux élus présents (députés, sénateurs, Présidents de Conseils généraux, Maires), deux représentants de Réseau Ferré de France et de la SNCF avaient fait le déplacement.
Seul l'Etat manquait à l'appel pour débattre sur ces questions aussi majeures que celles liées à l'aménagement du territoire, la bonne utilisation des deniers publics et la nécessité d'arbitrer parmi des projets ferroviaires contradictoires.

L'enjeu de cette première Assemblée des Territoires était de démontrer le consensus des élus des départements de la ligne POLT sur l'importance d'un raccordement de POLT à la future LGV POCL au nord de Châteauroux et sur l'absurdité du projet de barreau LGV Poitiers-Limoges qui, s'il voit le jour, condamnerait automatiquement le ligne historique au profit d'une ligne structurellement non rentable. Il s'agissait également de faire pression sur l'Etat qui doit prochainement annoncer les arbitrages au sein du Schéma National des Infrastructures de Transport pour qu'il place, en tête de liste, le projet POCL et la modernisation de la ligne historique POLT.

A cette occasion, les élus ont exigé :

  • l’abandon de toute hypothèse de transfert d’une partie des fréquences du POLT au profit du projet de barreau Limoges-Poitiers ;
  •  la confirmation du maintien de 11 fréquences quotidiennes ;
  • l’inscription du POLT dans le Schéma National des Infrastructures de Transports (SNIT) et la rédaction d’un schéma directeur national lui étant consacré ;
  • la préservation des arrêts dans toutes les gares intermédiaires ;
  •  une amélioration de la qualité de service offerte sur cette ligne dès 2015, le remplacement des trains Téoz par des rames T.G.V. entièrement rénovées avec réduction des temps de trajet, comme proposées par la S.N.C.F. au Gouvernement.

Conscients du rôle que joue le POLT dans l’organisation des transports ferroviaires en France, les élus ont également demandé :

  • la confirmation du raccordement du POLT au POCL (projet LGV Paris-Orléans-Clermont-Ferrand-Lyon) au Sud de Vierzon et à l’Ouest de Bourges 
  • la prise en compte du potentiel de voyageurs de POLT dans le projet POCL augmentant d’autant sa rentabilité et notamment en faveur du scénario Ouest défendu par la très grande majorité des élus consultés lors du débat public organisé en 2011 ;
  •  la mise en perspective des projets ferroviaires concourant à desservir les Régions Centre, Limousin, Aquitaine, Midi-Pyrénées et Auvergne dans un contexte de renforcement des contraintes budgétaires publiques.

Le POLT a pour objectif immédiat, par une modernisation si longtemps attendue, un réel aménagement qualitatif des territoires et une égalité de traitement due par un service public. En outre, POLT et POCL ont un avenir commun et constitueront ainsi deux axes majeurs de développement économique et touristique du réseau national.

Voir la délibération adoptée : link
page1image1304

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog