LGV Limoges-Poitiers où en est-on en mars 2011? Le point sur les études du projet

  tgv6

Les études  de la LGV Limoges-Poitiers  ont pour objectif de mettre Limoges à moins de 2h de Paris, Brive-la-Gaillarde à moins de 3h et relier Poitiers et Limoges en 35 minutes. Elles sont découpées en 3 tranches fonctionnelles

  • L'étape 1 (2008-2009) a permis de préciser le programme fonctionnel du projet (caractéristiques techniques, dessertes, etc.) et d'identifier une zone de passage préférentielle (environ 0,5 km à 2 km de large).  La zone de passage préférentielle a été choisie en fontion des sensibilités environnementales (naturelles et humaines), des territoires et des caractéristiques techniques (géométrie de la ligne, franchissements, raccordements aux lignes existantes, etc).
  • L'étape 2 du projet (de 2009 à 2010) vise prioritairement à rechercher un tracé pour la LGV Poitiers-Limoges. L'analyse fine des sensibilités du territoire, les approfondissements techniques successifs et la concertation avec toutes les parties prenantes sont organisés avec l'objectif suivant :faire émerger, pas à pas, le tracé le plus favorable possible ainsi que les mesures permettant d'améliorer son insertion.
     La synthése peut être consultée à l'adresse suivante : http://www.lgvpoitierslimoges.com/fr/18/Etape_2.html

Ce point d'étape doit être  transmis à la Ministre qui  doit se prononcer sur la poursuite des études. Cependant, il manque au dossier l'intégralité de l'étude socio-économique necessaire à sa transmission.   

  • L'étape 3 (2011)aura  pour objectif de finaliser le tracé inscrit dans un couloir restreint de 500 mètres. Les bénéfices du projet sur le développement et l'aménagement des territoires seront approfondis et finalisés.

2012 : Un dossier d'enqûete d'utilité publique sera  constitué à l'issue de cette étape.

Elle devra déterminer la poursuite ou non du projet. S'il est déclaré d’utilité publique (obtention de la DUP), des études détaillées seront conduites, portant sur la réalisation de la LGV en tant que telle.

  

Le Projet et les  études s'ils sont portés par une large majorité d'élus, rencontrent une opposition soutenue de la part des association environnementales, des riverains, de citoyens engagés,  de partis politiques de gauche qui n'ont cependant pas une position unanime, certains demandant un moratoire alors que d'autres y sont radicalement opposés ou demandent le rattachement de la ligne historique sur la future LGV Paris-orléans-Clermont-Lyon..

 

Europe-Ecologie-les Verts en a fait un point central des dernières campagnes électorales.

Ce qui ne les avait pas empêché de voter les études et de déclarer " nous avons passé l’âge de croire au Père Noël et nous savons, par expérience, quelle confiance il faut accorder aux promesses du gouvernement actuel"donnant priorité au  POLT plutôt qu'à une ligne hypothétique http://www.limousin.lesverts.fr/article.php3?id_article=273

 

Les  riverains, impactés et expropriés se sont également regroupés pour la défense de leurs intérêts.

 

Cependant; plusieurs voix s'élèvent pour revendiquer une meilleure irrigation des territoires de 3 départements notamment en soutenant  le raccordement de la ligne historique  POLT sur la future Paris-Orléans-clermont-Lyon( POCL).

C'est le cas de Jean Auclair, député UMP de la Creuse, de J.J.Lozach Président du Conseil Général de la Creuse qui adhère à l'association TGV, Grand Centre. Tous les deux, ont participé au colloque LGV POCL à la grand halle de Clermont Ferrand le 25 février 2011.

L'association Urgence POLT présidée par Jean-Claude Sandrier en fait aussi, un point important de son mémorendum et a soutenu cette position lors de la rencontre avec le Ministre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog