Municipales 2014 : Quand l'accident de Brétigny sur la ligne POLT justifie la LGV

L'ultime débat entre les candidats aux municipales 2014 a eu lieu hier soir sur FR3 Limousin et une fois encore la LGV Poitiers-Limoges s'y est invitée.


Cet investissement a essentiellement fait l'objet d'un joute oratoire entre Alain Rodet et Emile-Roger Lambertie.


Ce dernier lui lançant, face à son argumentation douteuse " qu'il était tombé bien bas !"......


Il faut  reconnaître que les propos du Maire ont été quelque peu indélicats en justifiant la nécessité de la LGV par l'accident de Brétigny, argument choc pour justifier le bien fondé du barreau.....


On pourrait, pourtant, lui demander s'il ne sent  pas coupable, lui aussi, de cet accident, dans la mesure où il considère depuis des mois que la ligne, selon ses mots "se clochardise",  qu'il n'a rien fait, ni rien dit  pour demander sa modernisation,  refusant obstinément d'adhérer à l'association de soutien à cette ligne qui pourtant fédère la plupart des parlementaires concernés.

Qu'il a participé aux rencontres organisées sur le sujet  à l'Assemblée Nationale, mais qu'il y a brillé par son silence assourdissant !

De longue date Alain Rodet  s'est toujours montré peu favorable au POLT puisque, déjà en 1990, il était défavorable au projet de Y renversé et préconisait un barreau entre Poitiers et Limoges moins couteux d'après lui*.

 

Il va s'en dire que le collectif "non LGV Poitiers-Limoges- oui au POLT n'a pas fait attendre sa réaction en publiant le communiqué suivant :

http://limogespoitiers.com/?p=1715


 

 

« La récente catastrophe de Brétigny (rappel: 7 morts, 61 blessés) et les millions d’euros investis sur l’axe historique Paris-Toulouse ces dernières années, sans gain de temps ni confort supplémentaires, démontrent l’impérieuse nécessité de réaliser la liaison Limoges-Poitiers pour accéder à Paris en TGV en 2 heures »,

C’est par ces mots qu’Alain Rodet justifie la réalisation de la LGV Limoges- Poitiers à une seule voie.

Non content de les avoir publiés sur Facebook, il récidive lors de l’émission du jeudi 20 mars 2014, retransmise par France 3 Limousin à 23 h 05 et consacrée aux municipales de Limoges.

Intervention de Rodet sur France 3 Limousin le 20 mars 2014 ( version vidéo Youtube)

 

Ses paroles ne sont donc pas malheureuses mais  expriment une véritable façon de penser où tout peut être dit, écrit, pour justifier l’injustifiable, à savoir la réalisation de la LGV à  1 voieentre Limoges et Poitiers.

Et pourtant  Alain Rodet sait que le premier rapport sur l’accident est accablant pour la SNCF et RFF (défaut de maintenance et d’entretien des voies….).

La politique du  « tout TGV » de ces dernières années a mis au rencart l’entretien des lignes existantes. Non seulement les «  grandes lignes » mais aussi le réseau TER. Un récent entretien entre M Denanot et Rappoport  (président de RFF)  a mis en lumière qu’il faudrait 350 millions € pour la simple mise à niveau du réseau ferré limousin. Or RFF ne pourrait investir que 10% de cette somme, sa priorité étant tout autre (la dette entre autres). Après la LGV les Collectivités locales devront-elles aussi financer le réseau TER et grandes lignes ?????

Môssieu Rodet, en tant qu’élu de la nation, vous auriez dû vous préoccuper aussi de l’état de  la ligne POLT.

Les « millions d’euros investis » vous dites. Non ils ne sont pas investis mais font partie du  budget de fonctionnement que toute entreprise doit consacrer à l’entretien courant. Et c’est bien parce que tel n’a pas été le cas pendant des années et des années que le coût devient exorbitant (1 milliard € dans les 10 ans qui viennent). C’est comme une voiture, si chacun fait un entretien courant régulier, le coût est gérable. Si au contraire vous attendez la panne, il devient insupportable

C’est pourquoi le Collectif «  Non à la LGV Limoges-Poitiers & OUI au POLLT «  condamne fermement les propos d’Alain Rodet sur la catastrophe de Brétigny, indignes d’un élu de la République.

 

Limoges le 21 mars 2014.

 

André THEPIN porte parole.

 

*Le Populaire 10 octobre : S'il est ré-élu pour un cinquième mandat de maire de Limoges, le socialiste Alain Rodet compte bien relancer le projet de LGV entre Limoges et Poitiers. Pour lui, la catastrophe de Brétigny a prouvé que la ligne POLT est dépassée.


*http://tgv-plb.asso.fr/lassociation/historique/

 

  • 1989/1990
    Inscription au schéma national (projet du Y renversé à partir de Paris) avec l’Auvergne.
  • Proposition du barreau Limoges – Poitiers par M. Alain RODET (solution moins coûteuse).
  • Milieu 1990
    Proposition du projet POLT par la SNCF.
  • 1991
    Proposition du barreau Limoges – Poitiers par M. Alain RODET (solution moins coûteuse).

 

Alain Rodet à Périgueux 16 février 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog