POLT et LGV POCL: Sans le barreau dépassé, Limoges à 2h de Paris par le POLT raccordé à la POCL - 4 parlementaires de l'Indre et de la Creuse en appellent au Président de la République

LGV : 4 Parlementaires en appellent au bon sens et à la raison à six jours de la réunion du débat public à Châteauroux en adressant au Président de la République, une lettre lui demandant  le raccordement du POLT modernisé et de la LGV POCL et l'abandon du barreau Limoges-Poitiers isolé, onéreux et techniquement contestable :


Communiqué de presse du Conseil Général de l'Indre
1981. La première ligne à grande vitesse était mise en service entre Paris et Lyon. En trente ans, une large partie du territoire français a été desservi. 2011. Ce maillage continue, avec des projets d’ampleur en réflexion : LGV Sud Europe Atlantique, doublement de la ligne Paris-Lyon via Clermont, Ligne Paris-Normandie…

Mais ce développement incontournable, indispensable pour les régions françaises absentes du réseau existant ne dédouane pas les décideurs du monde ferroviaire de bon sens… C’est en substance l’appel lancé aujourd’hui par 4 parlementaires indriens et creusois : Louis PINTON Sénateur de l’Indre, Jean-François MAYET Sénateur de l’Indre, Jean AUCLAIR, Député de la Creuse et Nicolas FORISSIER Député de l’Indre.

Dans un contexte de maîtrise des finances publiques, associé à la criante nécessité de désenclaver nombre de territoires aux perspectives de développement fragiles, tous ces projets méritent une réflexion globale et intelligente.

Ainsi, le doublement de la ligne Paris-Lyon, via la création d’une nouvelle ligne Paris – Orléans – Clermont – Lyon (POCL), ne peut être mené pour ce seul objectif, sans prise en compte des nécessités locales et des autres lignes ferroviaires existantes. L’aménagement du territoire n’est pas une notion abstraite, le grand centre de la France ne le sait malheureusement que trop bien. L’Indre et la Creuse méritent une attention particulière à travers des infrastructures efficaces et porteuses d’espoir.

Par la lettre adressée au Président de la République et aux Ministres concernés (voir ci-dessous), les Parlementaires demandent « que soient fusionnés en une démarche unique et intégrée le projet de LGV POCL et l’opération concomitante de régénération et de développement de la ligne classique  POLT,  à travers un raccordement de la seconde à la première au nord de Châteauroux ».

Cette solution offre une vraie alternative au barreau Poitiers-Limoges, projet « périmé » et largement contestable sur le plan technique, écologique et financier. En effet, grâce à son insertion dans le tracé POCL, Limoges serait à deux heures de Paris par le rail et son accès à Lyon serait facilité. De plus, l’ensemble des territoires du sud de la ligne POLT (Creuse, Haute-Vienne, Corrèze…) pourraient bénéficier d’un raccordement à la grande vitesse et opérer un vrai désenclavement.

Logique, cette solution revêt un taux de rentabilité socio-économique de l’ensemble imbattable, par l’apport de la ligne POLT à la ligne POCL. Enfin, le coût global en investissement serait moins élevé que l’addition des coûts des deux projets pris séparément.


 


  lettre. indre 1jpg

 

  lettre indre2

letre indre3 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog