POLT : il s'invite dans le débat de l'enquête publique du GPSO

polt 1

Dimanche 7 décembre -9H-  A  l'occasion des réunions organisées par RFF dans le cadre de la concertation pour l'enquête publique sur la LGV Toulouse-Bordeaux, les membres de la commission d'enquête présidée par Daniel Maguerez, et André Bayle responsable de mission GPSO (grand projet sud-ouest) pour RFF ont  été à la rencontre des populations dans chacun des départements concernés par le projet : Landes, Gironde, Lot-et-Garonne, Haute-Garonne et pour terminer, Tarn-et-Garonne.


Ces réunions se sont terminées à Bressols  où la salle était majoritairement garnie d'opposants qui se sont largement exprimés.  Jean-Paul Damaggio, figure  du mouvement anti-LGV dans le 82, fut chargé de  répondre à l'exposé liminaire de M. Bayle.

 

Cette opposition dénonça  les coups portés à la ligne Polt (Paris, Orléans, Limoges, Toulouse) offrant depuis Paris un itinéraire beaucoup plus court que par Bordeaux, estimant qu'il serait plus judicieux et moins coûteux de mettre «du matériel neuf et des trains de nuit sur cette ligne».

Plusieurs voix s'élevèrent  également pour réclamer une reconsidération du train Pendulaire (projet abandonné en 2003) sur cette voie historique, qui offrirait l'avantage d'un compromis acceptable entre contraintes financières et amélioration du temps de parcours entre Paris et Toulouse. 

Plus généralement, cette  "piste pendulaire " a d'ailleurs été évoquée par Philippe Duron qui préside la commission "Avenir des TET". Il souhaite en effet voir émerger des trains intermédiaires entre les TGV et les TET.

C'est  cependant sans compter que les toulousains passent par Bordeaux depuis de nombreuses années et cela bien avant que les GPSO soit à l'ordre du jour.....


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog