POLT : la modernisation de la gare d'Austerlitz menacée

gare_dausterlitz_-_vue_interieure_du_couvrement_des_voies_4.jpg

Depuis quatre ans, le Syndicat des transports en Île-de-France (Stif) conteste le montant que la SNCF lui réclame pour l'utilisation des gares. Il a donc porté l'affaire devant le régulateur du rail, l'ARAF, qui avait déjà jugé fin 2013 que Gares et Connexions pratiquait des tarifs excessifs. 

 Son avis n'était alors que consultatif, mais, depuis la réforme ferroviaire, son arbitrage est contraignant.

Le surcoût versé par le Stif s'élèverait à 6 millions d'euros. D'autres régions devraient à leur tour réclamer une baisse de tarif, ce qui pourrait réduire les recettes de Gares et Connexions de plusieurs dizaines de millions d'euros. En effet, les régions Pays de la Loire, Rhône-Alpes et Aquitaine suivront certainement.

Une séance contradictoire publique a été organisée le 6 janvier 2015 et l'ARAF rendra son avis fin janvier

La SNCF, qui s'est fixé un programme ambitieux d'investissement d'ici à 2020 de l'ordre de 2,3 milliards d'euro, menace d'abandonner la modernisation de la Gare d'Austerlitz, de celle de Lyon part-Dieu, de Nantes et de Rennes avec un ajustement du volume des investissements et donc de la qualité du service public présenté dans les gares.

 

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog