POLT : La SNCF ambitionne des intercités plus rapides et mieux remplis

 Alain Le Vern, le directeur général des trains Intercités interrogé sur la baisse de 10 % du nombre de trains évoqué il y quelques semaines par la Fédération des associations d’usagers des transports, répond en déclarant : 

"Ce chiffre est approximatif et ce n’est pas du tout ce que je constate moi-même. Il y a des trains qui ont été ajoutés parce qu’il y avait beaucoup de voyageurs. D’autres ont été supprimés, tout simplement pour faire des travaux sur les voies. Pour que les trains puissent rouler vite, il faut de la sécurité."


Au sujet d'une éventuelle réouverture de la ligne directe Limoges-Lyon il ajoute :

 : "Ce sont des sujets que nous sommes en train d’analyser. Simplement, il y a des endroits où un mode de passage sur route est plus pertinent que de mettre un train, parce qu’il n’y a pas assez de voyageurs pour mettre un train. A l’opposé, il y a d’autres trains Intercités en zone dense qui desservent la Picardie, le Centre, la Normandie. L’ambition de la SNCF, c’est de créer des trains plus rapides, avec des pointes à 200 km/h, mais si on veut qu’ils soient rapides, il ne faut pas non plus nous demander qu’ils s’arrêtent tous les 15 kilomètres, nous devons desservir les pôles où il y a beaucoup de voyageurs, en complémentarité avec les TER." 


Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog