POLT : Le POPULAIRE de Centre revient sur la circulaire de TGV sur la ligne

Tous ceux qui pensent que l'utilisation de vieilles rames TGV sur la ligne POLT serait une solution intéressante seront satisfaits de l'article publié aujourd'hui dans le POPULAIRE, édition de la Creuse
La mise en service de rames de TGV recyclées doit permettre à la ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse (Polt) d’offrir un service compétitif, en temps de parcours et en prix, face à la LGV Limoges-Poitiers.

Un train direct Paris-La Souterraine n’est peut-être pas prévu dans les futures dessertes de la ligne Paris-Orléans-Limoges- Toulouse. Mais La Creuse-Paris en deux heures, ce sera possible, sur le papier, avec la mise en service, à l’horizon 2015, de rames du TGV sud-est « recyclées » sur la ligne Polt. L’annonce en a été faite par le directeur de cabinet du ministre des transports, Emmanuel Kesler. Le remplacement des matériels Corail à bout de souffle par des rames TGV est envisagé depuis au moins trois ans.

Plus vite, sur une voie rénovée

En octobre 2012, le président de la SNCF, Guillaume Pépy, a évoqué cette solution « transitoire » pour des lignes comme Paris-Clermont ou le Polt. Le Polt va donc hériter de trains ayant plusieurs millions de kilomètres au compteur, mais qui lui permettront de rester dans la course. Ces rames TGV offrent un meilleur confort et une meilleure accessibilité (marche plus près du quai) que les trains Corail, et vont plus vite. Ils ont en revanche une plus faible capacité, ce qui peut poser problème pour un nombre desserte équivalent à l’Intercités.

« Les rames TGV vont pouvoir rouler en 2015 à 220 km/h entre Etampes-Guillerval (Essonne) et Argenton-sur-Creuse », assure Daniel Geneste, ancien cheminot corrézien et vice-président de l’association Urgence-Polt. Le rehaussement de la limite de vitesse (de 200 km/h actuellement) ne nécessitera pas d’aménagement particulier. Les temps de parcours bénéficieront aussi des améliorations apportées à la voie, notamment la suppression de passage à niveau.

Un chapelet de travaux qui freine le Polt : Limoges est actuellement à 3?h?10 de Paris, alors que le Capitole reliait Austertitz aux Bénédictins en 2h45 il y a vingt ans ! Un express Paris-Limoges en 2h30, ce sera possible dès 2015. « Les TGV pourront rouler à 220 km/heures au lieu de 200 km/h entre Étampes et Vierzon et surtout à 220 km/h au lieu de 160 km/h entre Vierzon et Argenton », précise Daniel Geneste. Après Argenton, le Polt attaque les courbes et le dur, la roche du Massif central jusqu’à Caussade (Tarn-et-Garonne). Il ne peut plus rouler qu’à 110 km/h.

La connexion avec les LGV sera-t-elle possible ?

Performance qui pourrait être améliorée par la pendulation, une technologie qui a été écartée en 2003. Le collectif Oui au Pollt, non à la LGV a publié un comparatif temps de parcours-coût du billet, basé sur les performances du TGV pendulaire, qui fait toujours rêver les défenseurs du Polt. Sur Paris-Limoges, les rames TGV recyclées devraient offrir des performances similaires, en revanche elles ne pourront pas circuler sur les lignes à grande vitesse.

Les rames qui circulent au-delà de 220 km/h doivent répondre à des normes de sécurité spécifiques. Et la SNCF a annoncé qu’elle ne consentirait pas à cet effort supplémentaire. Résolument optimiste, Daniel Geneste pense que ce qui est vrai dans un sens, ne l’est pas dans l’autre : « Si ces rames recyclées ne pourront pas aller sur les LGV, des rames de TGV pourront toujours emprunter la ligne Polt. C’est déjà le cas avec la liaison Brive-Lille. D’autres liaisons pourraient être créées. » 

Julien Rapegno

 

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog