POLT: les voitures rénovées présentées hier à Limoges

Vendredi 7 décembre 15h - La presse régionale a assisté hier à la présentation des voitures téoz rénovées et s'en est faite l'écho (FR3 Limousin, l'Echo du Centre, le Populaire):

Le Populaire :

 

 

La SNCF dévoilait hier à Limoges les voitures rénovées qui vont rouler sur le réseau Intercités dès janvier. Un dernier rafraîchissement avant la mise à la retraite.

« Vous ne retrouverez pas la rame que vous connaissiez, assure Christophe Fanichet. Vous n’en reviendrez pas… » Le directeur de l’activité Intercités à la SNCF était hier à Limoges pour présenter officiellement les voitures rénovées qui seront affectées au réseau Intercités, à partir de la deuxième semaine de janvier.

Christophe Fanichet a détaillé les changements : nouvelles couleurs, prises de courants, meilleure accessibilité, toilettes révisées, espace en plus pour les jambes, amortisseurs neufs pour la stabilité…

Mais arrivés dans la rame stationnée gare des Bénédictins, les espoirs des visiteurs sont un peu déçus… La peinture et le mobilier sont refaits à neuf, mais on retrouve les équipements d’époque : boutons lumineux en plastique et combinés à l’ancienne, datant de la mise en service de ces voitures “Corail” entre 1975 et 1982. Un cadre de la SNCF estime que cette rénovation constitue un « bouleversement moyen ».

Renouvellement

« Notre objectif est de concurrencer la voiture, insiste Christophe Fanichet. Mais il y a encore quelques sujets qui fâchent… Notamment la régularité. La SNCF sait qu’elle n’est pas au rendez-vous, mais elle y travaille. »

Damien Bellier, adjoint au sous-directeur des services ferroviaires et responsable de l’autorité organisatrice des trains d’équilibre du territoire (TET), était présent lors de cette présentation nationale.

Il a rappelé que cette rénovation du matériel « s’inscrit dans le programme triennal d’investissement de 300 millions d’€, mais doit s’accompagner d’une offre commerciale diversifiée et économique et de travaux indispensables sur les voies. »

La convention entre l’État et la SNCF, bientôt renégociée, doit donner les orientations d’un renouvellement complet du matériel « d’ici 5 ou 6 ans, selon Damien Bellier. Pour ces rames, qui sont encore en état de rouler mais ont entre 30 et 40 ans, il s’agit d’assurer une fin de vie correcte. »

Sylvain Compère

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog