POLT-POCL : faire évoluer le debat public POCL, une necessité

Le débat public portant sur la future LGV POCL est arrivée à mi-parcours.

 

 Au cours des réunions, que se soit à Bourges, Orléans, Châterauroux ou Guéret, la question recurente de  l'élargissement du périmètre de l'aire d'étude est demandée par de nombreux élus et  participants, afin que les voyageurs de la ligne historique au delà de Châteauroux soient  pris en compte dans les éléments du débat.

 

Cette demande est  faite dans le cadre des études afin de compléter les dossiers présentés par le maître d'ouvrage et ne préjuge en rien, du choix définitif que sera fait  par le conseil d'Administration de RFF sur les conditions de poursuite du projet.  

 

Elle paraît légitime, afin d'avoir une vision complète et objective de ce que pourrait être en terme de rentabilité et de dessertes des territoires les scenarii ouest et ouest sud.

 

Cependant cette question  que l'on affirme être entendue reste lettre morte et se heurte à une resistance obstinée de RFF qui trouve des arguments pour la  rejeter et se retranche derrière la LOI et le projet LGV Limoges-Poitiers. Il est en cela conforté par la position tranchée du Président Gaillard.

 

Une publication récente permet de s'interroger sur le refus et les motivations de RFF.

Dans cette dernière, on peut lire : "suite aux nombreuses questions et propositions recueillies lors de la première phase du débat public (14 réunions publiques à ce jour), le maître d’ouvrage, Réseau ferré de France, a été amené à enrichir son projet d’un quatrième scénario baptisé AB. Ce scénario qui sera présenté pour la première fois au public lors de la réunion du 6 décembre à Bernay (Eure) a pour objectif de combiner les fonctionnalités et avantages des scénarii A et B tout en en limitant les inconvénients.

 Le document de présentation de ce nouveau scénario est téléchargeable sur le site internet du débat

 Par ailleurs la commission particulière a décidé d’organiser deux ateliers supplémentaires : - le premier sur les trafics – dessertes aura lieu à Caen (Calvados) le 5 janvier, - le second sur la présentation de l’expertise complémentaire décidée par la CNDP suite à la demande du Groupe EELV aura lieu à Rouen (Seine-Maritime) le 23 janvier.


Ces informations, prouvent bien, que des études complémentaires peuvent être faites si le besoin s'en fait sentir suite à des questions, interrogations et propositions recueillies auprès du public pendant le débat.

Ce qui est possible pour la ligne Paris-Normandie doit être possible pour la LGV POCL

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog