TER : Le Limousin a le taux le plus faible de remplissage des trains et le coût-voyageur/km le plus élevé

 

Les régions remontées contre la SNCF, réclament plus de transparence de la part de la SNCF.

La région  Limousin qui négocie sa future convention TER se plaint de la facture présentée en hausse de 17 millions d'euros, soit un bond de 31% inexplicables selon Jean-Paul Denanot pour une hausse de 7% du traffic.

 

Ce dernier assure "qu'il ne tient  pas à la concurence", mais il a rencontré en juin dernier lors d'un colloque organisé par l'ARF (Association des Régions de France) à Berlin, l'ensemble des opérateurs ferroviaires dont Véolia qui a indiqué pouvoir faire mieux que la SNCF.

Ce qui a conduit la région a lancé un appel d'offre pour se faire aider par un cabinet d'experts, TIK, qui a produit un contre devis inférieur de 15 millions d'euros.

 

La rencontre avec Guillaume Pépy, le 4 octobre dernier, a permis de positionner la région Limousin comme région d'expérimentation sur les innovations liées aux services TER.

 

Mais qu'en est-il des TER en Limousin et de leur financement ?

 

Alors qu'ils sont de la compétence exclusive des régions, ces dernières ne refusent pourtant pas l'aide massive de l'Etat et elles ne contribuent en réalité que pour pourcentage modeste .

En effet, le financement public est assuré essentiellement par l'Etat malgré la décentralisation de la compétence des transports ferroviaires régionaux.

 Sur un coût total de 3.3 milliards d'euros en 2009 :

  • 1.7 milliards ont été apportés par l'Etat
  •  960 000 millions d'euros par les usagers. 
  •   La masse salariale représente à elle seule les 2/3 des coûts d'explotation des TER : 47% au titre des services ferroviaires et 17% au titre de l'exploitation et de l'entretien du réseau 

Le principe de réciprocité pouvant s'appliquer, il ne faut donc pas s'étonner que l'Etat mette  également à contribution les régions  pour le financement des LGV ! 

  

 Le futur candidat socialiste, François Hollande, qui se déclare favorable à la LGV Poitiers- Limoges en fait lui-même un argument en déclarant "que son département ne peut pas participer au financement car il n'en a pas les moyens et  que ce n'est  pas de sa compétence".

Force est de constater que  le département de la Haute- Vienne considère à l'opposé qu'il s'agit bien de son domaine d'intervention......  



En ce qui concerne la situation des TER dans les différentes régions, le dernier rapport publié en la matière, nous apprend que dans notre région Limousin, le nombre moyen de   voyageurs  est de 29 par train , nous plaçant, ainsi, comme la région ayant le taux de remplissage le plus faible de l'hexagone :

 

cout ter3.ipg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog