Association "Urgence POLT ": toujours satisfaite des réponses ministérielles d'attente....

  • limousin-en-tgv.over-blog.com
Association "Urgence POLT ": toujours satisfaite des réponses ministérielles d'attente....

L'association Urgence POLT vient de publier un communiqué de presse pour faire le point de la énième entrevue qu'elle obtient auprès des services ministériels.

On ne peut pas dire que celui-ci apporte beaucoup d'éléments nouveaux puisque depuis 5 ans les mêmes demandes, sont formulées, reçoivent des avis favorables mais ne sont jamais finalisées.

Ce sont, en effet, toujours des réponses polies, conciliantes mais d'attente qui sont données.

Ainsi déjà, le 14 décembre 2011, une délégation de l’association Urgence Ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse avait été reçue au Ministère de l’Ecologie et des Transports par Messieurs PEYRAT, conseiller auprès de la Ministre, et CORDIER, conseiller technique.

Elle était composée de : Jean-François MARTINET (Association Périgord Rail Plus), Jean-Claude SANDRIER (Président, et député), Daniel GENESTE (membre du bureau, syndicat CGT, Dominique ORLIAC (députée du Lot), Jean LAUNAY (député du Lot), Jean-Jacques LOZACH (sénateur, président CG Creuse), Louis PINTON (sénateur, Président CG Indre), Michel VERGNIER (député maire de Guéret), Jean-François MUGUAY (Maire de la Souterraine), et Didier FLEURET (adjoint au Maire de Châteauroux).

L’association avait alors demandé l’élaboration d’un Schéma Directeur National pour lequel M. PEPY, Président de la S.N.C.F ainsi que R.F.F étaient d’accord ainsi que la modernisation pour les matériels et les infrastructures avec une mise en œuvre comportant un saut qualitatif immédiat et conséquent.

A plusieurs reprises cette démarche à été renouvelée avec les mêmes arguments et a produit des effets identiques notamment en 2013 où l'association écrivait :

"Notre association se félicite de la tenue à l’Assemblée nationale, le 21 mars dernier d’un colloque sur la modernisation et le développement de la ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse, à l’initiative de plusieurs députés des territoires traversés par POLT.

Associée étroitement à ce colloque, l’association « Urgence Ligne POLT » a demandé que le gouvernement confirme clairement la priorité à la modernisation des lignes classiques et que cela se traduise pour le POLT par la définition et la mise en oeuvre d’un schéma directeur national.

Celui-ci doit porter sur le renouvellement des matériels roulants, l’adaptation des infrastructures, le nombre et la qualité des dessertes et naturellement le maintien de 11 allers-retours quotidiens.

Sur l’ensemble de ces points nous avons avancé de manière importante. En effet, le directeur de cabinet du Ministre délégué au Transport, M. KESLER, a indiqué qu'un accord de principe a été donné pour l’examen d’un schéma directeur national pour l’ensemble des lignes ayant le statut de trains d’équilibre du territoire (TET) avec une déclinaison dans un schéma directeur spécifique à la ligne POLT. La SNCF et RFF nous ont fait part de leur accord dès 2011. Cet accord a été confirmé par une lettre en date du 27 mars 2013, du Ministre des transports, M. Frédéric CUVILLIER à notre président.

Enfin, a été fortement confirmée la priorité d’une modernisation des lignes existantes plutôt que le développement de nouvelles lignes à grande vitesse – ce que devrait confirmer en juin prochain le rapport de la commission « mobilité 21 » mise en place par le gouvernement. Un projet de mise en place de rames TGV rénovées pouvant atteindre 200 à 220km/h sur la ligne est à l’étude. La question de leur compatibilité avec le réseau à grande vitesse est toutefois posée sachant que sur cette question, comme l’indique une récente lettre du Ministre, Frédéric CUVILLIER, c’est la commission « Mobilité 21 » qui aura un avis prépondérant car elle a pour mission de classer les LGV à réaliser par ordre de priorité."

25 juin 2015 - Déclaration de Jean-Claude SANDRIER

Président de l’association Urgence Ligne POLT Député honoraire

Après l’entrevue au ministère des transports

Comme convenu lors de l’entrevue de mars dernier, une nouvelle rencontre a eu lieu au ministère des transports, entre le conseiller spécial du ministre, M. Jean Mallot, deux conseillers techniques, et une délégation de parlementaires de la ligne POLT* accompagnés du président de l’association Urgence Ligne POLT.

Chacun a souligné les points positifs que contenait le rapport Duron sur « l’avenir des trains d’équilibre du territoire » et plus précisément sur la ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse. La configuration de cette ligne comme grande radiale nationale de Paris à Toulouse est un acquis majeur.

L’idée émise depuis 5 ans par notre association d’élaborer un schéma directeur pour POLT et la constitution d’un comité de pilotage pour sa définition et sa mise en œuvre a reçu un accueil favorable du ministère. Monsieur Jean Mallot indiquant que « cela ne pose pas de difficulté majeure ».

Sur la question délicate du choix d’un matériel neuf et des délais de livraison, pour lesquels notre association a précisé que 7 à 10 ans d’attente n’était pas acceptable, le conseiller du ministre a indiqué que «le ministre travaillait actuellement sur ce sujet et que vraisemblablement il serait en mesure d’apporter des précisions dans la première quinzaine de juillet ». Nous avons insisté sur l’urgence d’avancer sur ce dossier car des trains neufs, confortables avec les services nécessaires constitueraient une avancée tangible pour les usagers de la ligne.

Quant aux dessertes, le conseiller a précisé que « le rapport Duron n’était pas le rapport du gouvernement » et qu’il était ouvert à ce que notre association mais aussi les élus des territoires concernés fassent remonter au ministre tous les éléments justifiant de la nécessité de maintenir les dessertes et arrêts mis en causes. Unanimement, nous avons indiqué que les diminutions de dessertes au sud de Limoges n’étaient pas acceptables.

S’agissant des infrastructures, le cabinet du ministre a été plus discret indiquant que l’effort entrepris (doubler les investissement de 500 millions d’€ à 1 millard sur 10 ans) allait se poursuivre – quant au passage de 1 milliard à 1,5 milliard, il n’y a pas eu de réponse. Au moins pour l’instant. Nous avons précisé que cette demande d’augmentation des crédits était à la fois le fait de la commission Duron et également celle du Président de Sncf Réseau, M. Rapoport.

Il est bien évident qu’après cette rencontre et les annonces du ministre en juillet, nos Etats Généraux du 26 septembre à Gourdon viennent à point nommé pour que les actes suivent les paroles et que les questions en suspend trouvent une issue dans l’intérêt des usagers et de nos territoires.

* étaient présents : Dominique Orliac, députée du Lot, Sophie Dessus, député de la Corrèze, Nicolas Sansu, député du Cher, Jean-Jacques Lozach, sénateur de la Creuse, Jean-Claude Sandrier, président de l’association Urgence Ligne POLT, Mounire Lyame, conseiller départemental du Cher et secrétaire de l’association, les collaborateurs parlementaires d’Isabelle Bruneau (Indre) et Michel Vergnier (Creuse).

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog