POLT : Assises citoyennes du transport ferroviaire à Limoges

Lundi 27 janvier 2014 -15h- Samedi dernier ont au lieu à Limoges, les assises citoyennes du transport ferroviaire.

 

Dans une salle bien remplie  les thèmes attendus ont bien été abordés, avec  :

- l’amélioration durable des réseaux ferroviaires existants, le maintien de la ligne Bordeaux-Lyon, le développement des TER...

Des assises préparées avec soin  par les organisateurs et  une motion prête à recevoir l'aval du public.......

Pourtant il y avait des participants résolus à faire entendre leur voix qui étaient venus de toute la région et de toute la ligne, notamment de Midi-Pyrénnées ces derniers, ont justement rappelé que le sort de Limoges était également lié au trafic de voyageurs de Toulouse.

Si La CGT s'est largement exprimée notamment sur la réforme ferroviaire,  on peut par contre déplorer que certaines associations ou partis politiques, en particulier EELV ou la Coordination des riverains et impactés par la LGV, qui se disent des soutiens inconditionnels du POLT et qui font commerce de leur opposition à la LGV, aient été aussi absents des discussions .

On peut, aussi, regretter que des chiffres statistiques forts intéressants aient été sous estimés (allant jusqu'à  interrompre l'intervention du porte parole du collectif "non LGV Oui POLLT"), alors que les chiffres apparemment si rébarbatifs  pour certains,  constituent pourtant une explication à la situation de notre réseau ferroviaire et conditionnent fortement  son devenir.

Mais  incontestablement, c'est le POLT radiale primordiale qui a tenu la vedette avec la litanie des régions et départements traversés...., avec une longue intervention du président de l'association urgence POLT, venu  selon ses dires défendre uniquement la ligne POLT, oubliant par là même, diverses de ses interventions précédentes et les risques majeurs encourus par la ligne historique en cas de construction de la LGV* 

Manifestement , il se dégageait de la  part de certains animateurs de la tribune  une forte pression pour défendre uniquement le POLT sans parler de la LGV Limoges-Poitiers et ce, malgré une grande majorité de militants présents opposés au projet de LGV , mais désireux de promouvoir l'amélioration de la desserte du POLT. Qui peut ,cependant, croire  que le sort de l'une n'est pas sont intimement lié au sort de l'autre !

Il a fallu une intervention vigoureuse  de l'un des participants pour que soit accepté un amendement concernant le barreau à la motion envisagée, motion qui n'a pas donné lieu à un vote........qui doit être mise en forme lors d'une prochaine réunion alors que les élus de la lignes, membres d'urgence POLT doivent être reçus par le ministre des  transports ce mardi ! Une occasion manquée de la lui remettre en main propre.

Vouloir faire abstraction de la LGV dans des assises citoyennes de ce type apparait comme un non sens, au delà d'être pour ou contre le barreau.

Si barreau il y a, il y aura incontestablement des répercussions sur le POLT et les finasseries politiques de circonstance n'y changeront rien , elles relèvent  uniquement de la langue de bois. Il n'y a pour s'en convaincre qu'à relire la réponse sur le sujet adressée par RFF au commissaire enquêteur. **

A cela il faut ajouter, que croire que la LGV est reportée aux calandes grecques est une erreur fondamentale et c'est se satisfaire de promesses de normands. Rapport Duron, il y a, mais DUP, il y aura, sans aucun doute et personne ne peut préjuger actuellement des possibilités financières qui pourraient être envisagées ou mises en oeuvre à 10 ans c'est à dire durant la durée de validité de la DUP.

Il faut aussi prendre en compte la suspension de l'éco-taxe qui met à mal le financement de l'AFITF et par conséquent le financement de la modernisation du réseau, POLT compris. POLT: modernisation hypothéquée en 2014

Assises citoyennes et  démocratique certes,  mais réunion bien encadrée où certains auraient préféré que ne soit pas abordé le sujet qui fâche la LGV Poitiers-Limoges.... et où les généralités priment toujours sur la technicité.

*Extrait de sa lettre aux élus de la ligne POLT janvier 2013 *sacrifier une ligne de 712 km véritable colonne vertébrale  de la France.....pour une autre ligne fut-elle LGVqui laisserait de côté de nombreux territoires est inconcevable et serait contraire au grenelle de l'environnement .

**réponse de RFF page 11La suppression de toute offre grande ligne sur l’axe POLT n’est donc pas un scénario envisageable. A l’inverse maintenir un niveau d’offre équivalent sur l’axe historique impliquerait de faire circuler des trains très faiblement remplis et donc de dégrader considérablement la marge du transporteur.

Rappelons que l’offre à maintenir après la mise en service de la LGV Poitiers-Limoges relève de décisions des autorités organisatrices.

De même pour la Souterraine qui constitue la limite nord de la zone d’influence du projet, la mise en œuvre de la LGV Poitiers-Limoges ne dégradera pas son accessibilité depuis Paris et élargira au contraire la palette des possibilités de dessertes (La Souterraine sera accessible par la ligne classique via Châteauroux ou par la LGV Poitiers – Limoges).

 

Page 13 Le projet de LGV PL n'implique donc pas l’abandon de l'axe classique sur lequel Réseau Ferré de France continue par ailleurs à investir massivement pour le moderniser. L’offre sur la ligne classique à l’horizon du projet de LGV existera toujours.

Mais Il est nécessaire de rappeler que la desserte effective sur l’axe POLT ne sera proposée et décidée, le moment venu, que par les autorités organisatrices des transports (Etat/ Régions) et les opérateurs de transport (la SNCF et ses éventuels concurrents), selon leurs stratégies d’axe.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog